Article image

Christophe Perreault 25Stanley.com

Publié le 5 décembre 2018

0

lecteurs

0

Commentaires

RM - Le Canadien bombarde le filet adverse depuis le retour de Shea Weber

Depuis sa blessure l’an passé, Shea Weber est pratiquement devenu plus grand que nature auprès des observateurs qui suivent le Tricolore. À écouter les analystes, son retour allait régler tous les problèmes du Tricolore en stabilisant une ligne bleue où tout le monde était sur la mauvaise chaise en plus d’effrayer l’adversaire avec son jeu physique.

Bien évidemment, tout ça était exagéré, mais je suis forcé d’admettre que le retour du capitaine a vraiment changé la donne pour le Tricolore. Mardi, l’équipe a obtenu une deuxième victoire de 5-2 depuis le retour de Shea Weber, mais cette fois-ci, il n’était pas la vedette alors que Drouin et Domi se sont chargés de l’attaque du Tricolore.

C’était vraiment un résultat que l’on sentait venir. Depuis le retour du #6, le Canadien joue bien mieux et il n’y aucune place où ça parait plus que la colonne des tirs au but. En fait depuis le 27 novembre, alors que Weber est revenu contre les Hurricanes de la Caroline, le Canadien a dirigé 172 tirs sur le filet adverse. Aucune formation n’a réussi à en récolter plus pendant cette période. Seul le Lightning en a récolté autant et c’était en cinq matchs au lieu de quatre.

C’est donc dire qu’avec Shea Weber dans l’alignement, Montréal a eu besoin d’un match de moins pour obtenir autant de lancers que les favoris pour la Coupe Stanley. Pour mettre tout le monde sur un pied d’égalité, la prochaine équipe à quatre matchs pendant cette période est la Floride, qui a 18 tirs de moins que le Tricolore, soit 4,5 de moins par match.

Son impact se fait aussi sentir en zone défensive parce que pendant ces matchs, le Canadien n’a accordé que 103 tirs. C’est un peu moins de 26 par match et ça donne un différentiel de +69 au Tricolore. Bien évidemment, c’est la meilleure marque pendant cette période, encore une fois devant le Lightning, qui est à +50. Ça facilite certainement le travail de Carey Price et ça a permis à Claude Julien de se gâter en lui donnant le départ dans les quatre matchs où le Capitaine a joué.

Bien évidemment, le #6 n’est pas le seul responsable de cette situation, mais ce n’est pas difficile de voir la corrélation avec son retour et cette bonne performance. Comme Brendan Gallagher l’a souligné à Arpon Basu, le retour de Shea Weber fait en sorte que lui ou Petry sont sur la glace pendant plus de deux tiers du match et comme on le voit avec ces chiffres, l’impact est évident.

Ça ne veut pas dire que le Canadien va gagner la Coupe, mais ça donne du bien meilleur hockey. D’ailleurs, un gros merci à Coors Light qui a envoyé notre gars des réseaux sociaux, Peter, au match contre les Sénateurs. Il a pu profiter de l’explosion offensive du Tricolore en fin de deuxième période sur place et c’est clair que les visites au Centre Bell sont toujours plus plaisante quand Montréal joue ainsi.

Le match au Centre Bell était toutefois loin d’être le plus offensif dans la LNH mardi soir. Les Flames ont gagné 9-6 à Columbus contre les Blue Jackets dans un match sorti tout droit des années 80. C’était la première fois depuis 2011 que les Flames marquaient neuf buts dans un match. Le total de quinze buts était le plus gros depuis janvier 2017 alors que les Penguins avaient battu les Capitals 8-7 en prolongation.

Le pire, c’est qu’il n’y a eu que 58 lancers dans cette partie, donc ce n’était pas une bonne soirée pour les % d’arrêts. C’était une toute autre histoire pour la fiche personnelle des attaquants alors que Gaudreau et Monahan ont tous deux récolté quatre points tandis que Cam Atkinson a récolté un tour du chapeau dans la défaite. C’est son sixième en carrière, ce qui bat le record d’équipe de Rick Nash. Pour revenir à Gaudreau, sa soirée a commencé avec une petite frayeur alors que le canon de Columbus lui a fait faire le saut. Il faut dire que les Flames ne sont qu’à Columbus qu’une fois par année.

À Buffalo, les problèmes des Sabres se sont poursuivis avec un quatrième revers en ligne. C’était une cinquième victoire consécutive pour les Leafs, qui l’ont remporté 4-3 en prolongation grâce au deuxième du match d’Auston Matthews. Il est seulement le deuxième joueur depuis 1996 à marquer 15 buts à ses 14 premiers matchs de la saison, l’autre étant Simon Gagné en 2005. C’est toutefois Jake Gardiner qui a marqué le plus beau but du match en complétant un autre très beau jeu de passes de Marner et Tavares.

Le Lightning a aussi eu besoin de temps supplémentaire pour se défaire de leur adversaire de division puisqu’ils ont vaincu les Red Wings 6-5 en fusillade. Malgré cinq buts alloués sur 24 tirs, l’ancien de l’organisation du Canadien, Edward Pasquale, a récolté la victoire à son premier match dans la LNH, qui est venu plus de neuf ans après son repêchage. Frans Nielsen a eu un tour du chapeau pour les Wings tandis que Mathieu Joseph a été le meilleur pointeur des siens avec deux buts et une passe. Son premier était assez beau et il démontrait bien son éthique de travail.

Nielsen et Atkinson ne sont pas les seuls à avoir marqué trois fois mardi. Patric Hornqvist l’a fait lui aussi et il était le plus rapide du groupe puisqu’il a marqué ses trois en l’espace de 2:47. C’est le plus rapide dans l’histoire des Penguins et c’est 21e dans toute l’histoire de la LNH. Hornqvist a aussi ajouté une mention d’aide dans une victoire de 6-3 des Penguins. Ça met fin à une séquence de 11 matchs consécutifs avec au moins un point au classement pour l’Avalanche.

La reprise de la finale de la Coupe Stanley était assez physique. On a vu Alex Ovechkin ramasser Tomas Nosek et Tom Wilson a dû quitter la rencontre à cause d’une blessure au haut du corps. C’est Ryan Reaves qui lui a infligé et n’était pas leur première collision dans ce match. Le coup qui a sorti Wilson a valu une expulsion de match à Reaves. Je ne crois pas qu’il y ait une suspension dans ce dossier, mais comme c’est Reaves et qu’il y a eu une blessure, si c’est le cas, elle ne sera pas courte.

Dans cette soirée offensive, Roberto Luongo a réussi un blanchissage à son retour au jeu pour les Panthers. Il a effectué 33 arrêts pour aider la Floride à battre les Bruins 5-0. Ce blanchissage fait en sorte que Luongo devance Esposito et Belfour au neuvième rang de l’histoire de la LNH puisque c’était son 77e depuis son arrivée dans la ligue. Jonathan Huberdeau a récolté un but et deux passes dans ce qui était son sixième match consécutif avec plus d’un point. Auston Matthews est le seul avec une plus longue séquence du genre cette année (sept matchs). Le défenseur Mike Matheson a lui aussi démontré des aptitudes offensives pour mener au but d’assurance dans ce match.

À son premier match avec les Canucks, Josh Leivo a trouvé la meilleure façon de se faire des nouveaux partisans en marquant le premier but du match. Ça n’a toutefois pas été suffisant pour battre le Wild, qui s’est sauvé avec une victoire de 3-2. Jason Zucker a marqué deux fois pour ceux qui ont mis fin à une séquence de trois revers de suite avec ce résultat.

Nouvelles et rumeurs

  • La grosse nouvelle du jour était évidemment l’officialisation de l’arrivée de Seattle dans la LNH en 2021.
  • À Detroit, les Red Wings avaient une moins bonne nouvelle alors qu’Anthony Mantha sera absent de quatre à six semaines à cause d’une blessure à la main. Il a neuf buts et 17 points cette saison.
  • Selon Bob McKenzie, il ne faut pas s’attendre à un renvoi rapide de Dave Hakstol à Philadelphie. Chuck Fletcher voudra l’évaluer comme il faut auparavant. Le DG doit plutôt se concentrer sur la situation des gardiens en priorité.

Tendances à suivre

  • Alex Ovechkin a obtenu au moins un point dans ses neuf derniers matchs. C’est la dixième fois de sa carrière qu’il se rend là. Son record personnel est de 13.
  • Pour la première fois depuis 2007, Ovechkin a atteint la barre des 20 buts avant le 28e match des siens. La dernière fois qu’il avait fait ça, il avait fini l’année avec 65 buts.
  • Le Lightning a maintenant gagné ses 13 derniers matchs contre les Red Wings. C’est un nouveau record de franchise et ça égale les plus longues séquences du genre encore actives (Washington vs Boston depuis octobre 2014 et Boston vs Arizona depuis octobre 2010).
  • Frans Nielsen était le premier joueur à obtenir un tour du chapeau pour les Wings depuis Tomas Tatar en 2016.
  • Cam Atkinson a au moins un point dans ses 11 derniers matchs. C’est la deuxième plus longue séquence dans l’histoire des Blue Jackets. Ryan Johansen détient le record avec 13 parties.
  • Les Coyotes ont marqué leur 11e but de l’année sur le désavantage numérique. Seuls les Flames ont la moitié de leurs buts dans cette situation depuis le début de la saison.
  • Les Flames ont marqué cinq buts dans leur deuxième période contre les Jackets mardi. C’est la quatrième fois qu’ils marquent autant dans une période cette année. Le reste de la LNH en a un total de trois.

Le match à surveiller ce soir

Oilers vs Blues, 20h

Avec seulement deux matchs à l’horaire, c’est un bon moment pour prendre une pause de hockey mercredi soir. J’ai choisi ce match parce qu’il risque de contenir Connor McDavid et qu’il a toujours le potentiel de sortir une séquence incroyable, mais avec Ken Hitchcock qui est débarqué à Edmonton, leur jeu est devenu passablement plus plate à voir. Ce n’est pas comme si les Blues étaient le meilleur spectacle de la LNH de l’autre côté non plus, mais avec McDavid et la volonté de Hitchcock de gagner contre son ancienne équipe, ça pourrait donner un affrontement intéressant.


0

Gestion de ligues sportives

Rejoint le réseau WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image