Article image

Calem Burger 25Stanley.com

Publié le 9 février 2019

1

lecteurs

0

Commentaires

Le 25e anniversaire du film «Hoop Dreams»

Il n’y a pas qu’Hollywood qui puisse nous inspirer en racontant une histoire bien ficelée qui nous va droit au coeur. Parfois, la vie se charge de créer des situations plus vraies que nature qui peuvent difficilement laisser les gens indifférents.

C’est le cas du récit du documentaire Hoop Dreams.

HOOP DREAMS
Sorti en 1994
Produit par Fine Line
Réalisé par Steve James
Mettant en vedette : William Gates et Arthur Agee
Budget : 700 000$
Recettes : 12 millions
Synopsis : Documentaire qui suit le parcours de deux joueurs de basket adolescents de la banlieue de Chicago

 

Étude sociale par le basket

La force de «Hoop Dreams», c’est de parler bien plus que du basket. Ce documentaire ne porte pas temps du sport que sur les enjeux économiques, sociaux et raciaux auxquels sont confrontés les deux protagonistes. Rien n’est simple pour ces ados provenant d’un milieu défavorisé.

Le film propose des interrogations toujours valides sur la société américaine, le tout en suivant deux jeunes qui rêvent simplement de devenirs des joueurs professionnels de basket.

 

Un travail de longue haleine

Au départ, «Hoop Dreams» ne devait être qu’un film de 30 minutes. L’équipe a suivi les deux jeunes hommes sur une durée de presque huit ans. La production est venue en aide à l’un des d’eux lorsque la maison familiale s’est faite couper l’électricité.

De son côté, la production a dû bénéficier de la générosité du public afin de poursuivre le tournage. Au final, tous ces efforts auront permis d’accoucher d’un excellent documentaire de près de trois heures. Quelques 250 heures de tournage ont été réalisées.

 

La controverse des Oscars

Choix du public au Festival de Sundance, «Hoop Dreams» n’a même pas été en nomination dans la catégorie «Meilleur Documentaire» aux Oscars. Cette situation a créé une onde de choc auprès du public, de l’équipe du film et de plusieurs critiques.

On a fini par apprendre que lors du processus de sélection des films en nomination aux Oscars, le vote sur les documentaires s’était déroulé étrangement.

Plusieurs membres du comité avaient donné une note de 10 à cinq films et une note de 0 à tous les autres. Cette façon de faire a fait en sorte que «Hoop Dreams», qui avait pourtant obtenu un très grand nombre de 10, a été relégué au 6e rang. Il ne s’est donc pas qualifié parmi les 5 documentaires en nomination.

L’Académie a depuis changé les règles, forçant notamment les membres à donner une note minimale de six pour éviter que ce genre de situation se répète.


0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image