Article image

Calem Burger 25Stanley.com

Publié le 15 avril 2019

2

lecteurs

0

Commentaires

Rémi Garde, Samuel Piette et Kevin Gilmore à Tout le monde en parle

Trois représentants de l’Impact étaient invités sur le plateau de l’émission de Tout le monde en parle diffusée hier. L’entraîneur Rémi Garde, le milieu de terrain Samuel Piette et le président Kevin Gilmore sont venus jaser de plusieurs sujets en lien avec le onze montréalais.

L’émission a été enregistrée jeudi, soit avant la victoire de 1-0 face au Crew, samedi au Stade olympique. L’animateur Guy A. Lepage s’est donc permis de prédire un gain du bleu-blanc-noir de 2-1. Rémi Garde a répliqué qu’un tel verdict lui irait très bien. Ce pronostic s’est révélé pas si loin de la réalité. L’entraîneur doit donc espérer que Guy A. Lepage fera plus souvent des prédictions qui favorisent l’Impact.

 

Un bon début de saison

Rémi Garde a d’ailleurs indiqué qu’il était satisfait du début de saison de sa troupe. Le club a débuté avec 6 matchs sur la route et a conservé une fiche de 2-2-2. Avec la victoire de samedi, l’Impact se retrouve au 3e rang de l’Est avec un rendement de 3-2-2.

Samuel Piette et son entraîneur ont expliqué que jouer sur la route était un défi dans la MLS en raison des déplacements et du support de la foule. Le milieu de terrain a précisé que de jouer deux matchs dans la même semaine était particulièrement éprouvante pour ses coéquipiers et lui. Selon les données recueillies par le club, les joueurs parcourent entre 10 et 12 km sur le terrain durant un match.

Samuel Piette est bien placé pour en parler, luis qui a joué les 34 matchs au complet l’an dernier. Cette saison, toutefois, il ne devrait répéter cet exploit, puisqu’il représentera le Canada à la Gold Cup cet été. Le joueur québécois devrait donc rater quelques matchs.

 

Samuel Piette, le héros obscur

Rémi Garde a d’ailleurs parlé du rôle de milieu de terrain défensif, celui qu’occupe Samuel Piette pour l’Impact. C’est également la position à laquelle a évolué Rémi Garde de 1988 à 1998.

L’entraîneur a expliqué qu’il s’agit d’un rôle ingrat. Il faut faire briller ses coéquipiers, tout en ne retirant pas de statistiques individuelles particulièrement impressionnantes. Il est assez rare qu’un milieu de terrain défensif inscrive un but. À la blague, Rémi Garde a déclaré qu’il avait hâte que Samuel Piette marque. Ce dernier a répliqué avec une grimace voulant dire: ça risque d’être difficile.

Plus sérieusement, l’entraîneur de l’Impact a expliqué qu’il y avait quand même du positif à jouer à cette position. Un milieu de terrain comme Samuel Piette participe aux différentes phases de jeu et contribue autant à la défense qu’à la relance de l’attaque.

 

Nouvelle culture d’entreprise

Pour sa part, Kevin Gilmore a davantage parlé du côté business de l’Impact. En tant que président, il souhaite voir le club adopter une attitude de club de ligue majeure dans un grand marché. Depuis son arrivée chez l’Impact, Gilmore a constaté que l’Impact avait évolué sur le terrain, mais très peu sur son volet Affaires.

Le président trouve que jusqu’à maintenant, le club était trop timide dans son approche marketing. Avec 1,9 million de partisans de soccer dans la région de Montréal et 1,3 million de personnes qui regardent ce sport à la télé, l’Impact doit faire mieux.

Selon Kevin Gilmore, il faut parler davantage au public, attirer les gens au stade. Gilmore considère que quand une personne vient voir jouer l’Impact, elle revient souvent.

Il pense que les joueurs doivent être plus utilisés médiatiquement pour créer un lien fort avec le public. Les générations plus âgées de Québécois n’ont peut-être pas grandi avec le soccer, mais ça a changé. Les 2 dernière générations ont davantage côtoyé ce sport et le soccer fait désormais partie de l’ADN des Québécois

 

L’avenir de Rémi Garde à Montréal

Guy A. Lepage a également questionné Rémi Garde sur ses intentions pour la prochaine saison. L’entraîneur français dispute la deuxième saison de son contrat. Il a une année d’option, mais lorsque l’animateur lui a demandé s’il comptait l’exercer, Rémi Garde a évité la question, indiquant qu’il préférait se concentrer sur la saison actuelle.

Un élément qui risque de donner espoir aux fans, c’est la manière dont Rémi Garde a parlé de Montréal et de la MLS. L’entraîneur apprécie beaucoup l’atmosphère ici par rapport à celle en France et en Europe. La pression et l’agressivité des fans français lui déplaisent beaucoup.

Il reste à voir à quel point cet argument penchera dans la balance face au prestige et au salaire d’un entraîneur dans un circuit majeur européen.


Mentionnés dans cet article

Major League Soccer
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer
article image