Article image

Unknown La Vie Est Une Puck

Publié le 12 juin 2019

6

lecteurs

0

Commentaires

Dave Semenko contre Muhammad Ali

Repêché par les Aeros de Houston en 1977, les droits sur Dave Semenko dans l’AMH furent rapidement échangés à Edmonton.  Semenko s’est donc joint aux Oilers avant celui qui définira sa carrière, Wayne Gretzky, qui a été acquis par eux au cours de la saison 1978-79.

En effet, tout au long de sa carrière, Semenko a été reconnu comme étant celui est / a été le fier-à-bras qui veillait sur Gretzky.  Ce statut lui a d’ailleurs donné l’opportunité de faire quelque chose d’assez singulier pour un hockeyeur.

En juin 1983, Gretzky, qui venait de remporter son troisième championnat des compteurs, était bien établi.  Par contre, en tant qu’équipe, les Oilers commençaient aussi à faire tourner les têtes.  En effet, ils avaient le mois précédent atteint la finale de la Coupe Stanley pour la première fois.  Ils avaient toutefois été balayés par des Islanders plus aguerris.  Ils auront néanmoins leur revanche l’année suivante.

Mais avant d’entamer son parcours vers la Coupe, Semenko fut recruté pour un événement promu par l’oncle de son coéquipier Mark, Larry Messier.  Ce dernier faisait partie de l’entourage du boxeur Muhammad Ali et avait quelques mois auparavant organisé une visite de Semenko  et de ses coéquipiers au domicile de Los Angeles de l’ex-champion du monde.

Par la suite, il avait été décidé d’organiser un combat d’exhibition entre Semenko et Ali, qui avait disputé son dernier vrai combat un peu plus d’un an plus tôt, le 12 juin à Edmonton.  Les profits de la soirée étaient destinés à des œuvres de charité.  Ali affirma d’ailleurs qu’il ne participait pas à cette activité pour l’argent, car on ne pourrait pas payer ce qu’il vaut.

Alors qu’il effectuait la promotion du combat, Ali y alla d’un de ses poèmes dont il avait l’habitude de prononcer :

“Ali comes to meet Semenko
“But Semenko starts to retreat
“If Semenko goes back an inch further
“He’ll end up in a ringside seat
“Ali swings with a left
“Ali swings with a right
“The punch knocks Semenko
“Clean out of sight
“Semenko is still rising
“But the referee wears a frown
“For he can’t start counting
“Until Semenko comes down.
“Semenko disappears from view
“The crowd gets in a frantic
“Radar has located him
“He’s somewhere off the Atlantic.
“Who would have thought
“When they came to the fight
“That they would have watched the launching
“Of a Canadian satellite.”

En bout de ligne, près de 6000 personnes ont assisté au combat de trois rondes, précédé de six combats de kickboxing.  Dans le coin de Semenko, on retrouvait Butch Goring des Islanders et Ron Low, l’ex-gardien des Oilers, à ce moment avec les Devils.

Ali a fait le fanfaron pendant la plus grande partie du combat, avant d’ouvrir (un peu) la machine à la fin de la troisième ronde.  Officiellement, le match a été déclaré nul, même si Semenko a quitté le ring en saignant du nez.


À la fin du combat, lorsqu’on a demandé à Ali si Semenko pourrait devenir boxeur, il a répondu que oui, mais que ce ne serait pas une bonne idée.  De son côté, Semenko affirma qu’il comprenait pourquoi Ali avait été un si grand champion et qu’il était heureux de l’avoir affronté après qu’il eut franchi le cap des 40 ans.

On n’imagine pas aujourd’hui une équipe de la LNH qui laisserait un de ses joueurs participer à un tel événement…

Par la suite, Semenko remporta deux Coupes avec les Oilers, en plus de jouer quelques matchs avec les Whalers et les Maple Leafs.

Il est ensuite revenu dans l’entourage des Oilers comme entraîneur-adjoint, commentateur et dépisteur.  Il est décédé en 2017 à 59 ans, d’un cancer du pancréas.

Quant au flamboyant Ali, il fut grandement diminué par la maladie de Parkinson, avant de s’éteindre en 2016, à l’âge de 74 ans.

Sources: “Ali still packs quite a wallop”, CP, 13 juin 1983, Calgary Herald, p.E5, “Just like the old time for Ali in Edmonton”, AP, 13 juin 1983, The Deseret News, p.D5, “Remembering The Time Muhammad Ali Fought Oilers Tough Guy Dave Semenko” de Jared Clinton, 4 juin 2016, The Hockey News (thehockeynews.com), “My two hours with Muhammad Ali” de Terry Jones, 4 juin 2016, Edmonton Sun (edmontonsun.com), hockeydraftcentral.com, wikipedia.org.


Article complet via : Dave Semenko contre Muhammad Ali
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image