Article image

Christophe Perreault 25Stanley.com

Publié le 12 juin 2019

2

lecteurs

0

Commentaires

Une nouvelle série de golf débarquera sur 25stanley samedi

J’avais le 12 juin d’encerclé sur mon calendrier depuis un petit bout déjà et ce n’est pas juste parce que ce sera le septième match de la Coupe Stanley entre les Bruins et les Blues ce soir. C’est surtout parce que c’est aujourd’hui que je peux enfin annoncer une collaboration qui se prépare depuis quelques mois avec Frédéric Raymond, un jeune professionnel du golf qui a réalisé un projet plutôt intéressant.

Fred est parti en Arizona et Californie pour filmer quatre épisodes nous permettant de découvrir les plus beaux terrains de golf  de la région. Ça donne des vidéos incroyables, que ce soit pour rêver ou planifier ton prochain voyage de golf. Avec le début d’été que l’on a eu, c’est certainement utile.

Au cours des prochaines semaines, plus précisément le samedi, le 25stanley va publier les quatre capsules de golf que Fred a préparées. Le but est de commencer pour le US Open et de conclure le tout la fin de semaine du British Open puisque ce sont souvent des fins de semaine qui nous font rêver. En plus, avec la fin des séries, tant dans le hockey que dans la NBA, c’est le moment parfait pour tourner notre attention vers le golf.

Avant de commencer à publier les vidéos, je voulais toutefois te présenter Frédéric avec cinq questions simples (et j’ai même pensé à ma gang qui ne déteste pas Mise-O-Jeu avec la cinquième question).

Raconte nous un peu ton évolution dans le monde du golf. Comment en es-tu arrivé où est ce que tu es présentement?

J’ai eu la chance de grandir dans le merveilleux monde du golf par le biais de ma famille qui a toujours été impliquée dans l’industrie. Mon père André est un professionnel de golf depuis plus de 35 ans et il a développé plusieurs projets entrepreneuriaux de golf au fil des années. Cette introduction rapide au jeu m’a permis de développer des habiletés en bas âge et la passion de mon entourage pour le golf s’est développée en moi en grandissant.

Comme bien des jeunes québécois, j’ai eu le bonheur de jouer au hockey pendant bien des années et ça m’a mené à vivre des expériences extraordinaires, comme le fait de jouer Midget AAA pour ma ville de Lévis et d’aller continuer mon cheminement dans une école prep school de la région de Boston.

C’est à mon retour des États-Unis que le golf a commencé à prendre de plus en plus de place dans ma vie, surtout au niveau entrepreneurial. J’ai lancé une marque de vêtements de golf « off-course » avec un ami qui s’est vendu un peu partout au Canada et j’ai commencé les étapes pour devenir professionnel de la PGA du Canada. Aujourd’hui, j’ai la chance de travailler comme Directeur Adjoint auprès de mon père André au Club de Golf La Tempête, le premier parcours de calibre international de la région de Québec. J’ai le privilège de contribuer au développement de l’un des meilleurs clubs de golf au Canada et le projet excitant de l’expansion du club à 36 trous représente pour moi une opportunité d’apprentissage extraordinaire.

Bien que je n’ai pas l’occasion de compétitionner sur une base régulière, je m’assure de jouer le plus souvent possible pour garder mon jeu à un certain niveau. Ma vraie passion pour le golf se situe au niveau des opérations, des projets et des affaires. L’industrie est en évolution et en changement et je considère qu’il y a des opportunités d’envergure à saisir pour les gens qui oseront avoir le courage de leurs ambitions.

Comment as-tu eu l’idée de ce projet?
J’ai toujours été un passionné du golf et l’opportunité de découvrir le monde à travers cette passion était un projet excitant que j’envisageais depuis longtemps. J’avais envie d’apprendre sur les bonnes pratiques des meilleurs clubs au monde et du même coup inspirer les gens à la pratique du golf.

Pourquoi ces destinations-là en particulier?
L’Arizona (épisodes 1 et 2) et la Californie (épisodes 3 et 4) sont des destinations de rêve pour le golf et accessibles qui ne viennent souvent pas en premier à l’esprit des Québécois. Je voulais démontrer aux golfeurs toute l’ampleur de la beauté des ces régions pour la pratique du sport. Je trouvais que d’un point de vue visuel et spectaculaire, c’était dur de faire mieux pour une première saison.

Si tu avais un trou préféré par épisode à identifier, ce seraient lesquels?
À Tucson (Épisode 1), j’ai capoté sur le 15e trou sur le Mountain Course de Ventana Canyon. C’est une normale 4 directement vers le flanc de montagne qui offre une vue imprenable. En fin de journée avec un soleil qui se couche tranquillement, ça s’approche drôlement de la perfection.

À Scottsdale (Épisode 2), je dois vous dire que c’est impossible de passer sous silence le trou #5 sur le parcours Dynosaur Mountain du resort Gold Canyon. C’est une petite normale 3 qui surplombe la région entière et qui à elle seule vaut le détour pour visiter le parcours.

À Palm Springs (Épisode 3), j’ai adoré le 17e trou du parcours Stadium à PGA West, connu sous le nom de Alcatraz. C’est le même trou sur lequel le célèbre Lee Trevino a fait un trou d’un coup il y a plusieurs années pendant une compétition. Il offre un défi imposant et une vue à couper le souffle.

Finalement, mon trou favori dans la région de San Diego (Épisode 4) fut mon premier du voyage, c’est-à-dire le 18e trou du parcours Sud de Torrey Pines, le célèbre endroit qui a vu Tiger Woods remporter un US Open en 2008 alors qu’il était sérieusement blessé à une jambe.

Finalement, avec le US Open en fin de semaine, quel golfeur doit-on surveiller?

À mon avis, les choix évidents sont Rory McIlroy et Brooks Koepka, deux golfeurs tout simplement dominants qui se présentent à Pebble Beach avec énormément de confiance et un surplus de puissance. Bien sûr, il n’y a rien qui me ferait le plus plaisir que de voir Tiger Woods performer et être dans la course en fin de journée dimanche. C’est à mon avis une possibilité, mais il devra être tout simplement parfait pour compétitionner avec les jeunes puissances d’aujourd’hui. Finalement, je continue de penser à chaque majeur que ce sera enfin la première consécration de Rickie Fowler. L’Américain est capable de l’emporter à Pebble Beach, mais il se doit de démontrer une constance pendant 4 jours et d’éviter les erreurs coûteuses. Dans tous les cas, ça s’annonce pour être un US Open très excitant!


0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image