Article image

Christophe Perreault 25Stanley.com

Publié le 21 août 2019

7

lecteurs

0

Commentaires

Le Rocket sera excitant à suivre cette année

La mission de Marc Bergevin n’est pas de s’assurer que son club-école performe bien, mais c’est toujours un atout intéressant à avoir dans une organisation et on ne peut pas dire que ça a été le cas depuis son arrivée. En fait, depuis l’embauche de Bergevin, les club-écoles du Canadien (Bulldogs, IceCaps et Rocket) n’ont participé aux séries qu’à une seule reprise en sept saisons, gagnant un maigre match contre Syracuse en 2017.

Cette participation aux séries en 2017 lançait toutefois une vague d’optimisme pour le club-école du Canadien puisque ça venait tout juste avant le déménagement à Laval qui annonçait une nouvelle ère pour le Tricolore pendant laquelle ils allaient plus se préoccuper du succès dans la AHL. On avait d’ailleurs eu droit à quelques « grosses » signatures pour le club-école le 1er juillet de cette année-là en Peter Holland, Matt Taormina et Byron Froese, ce qui indiquait une volonté de l’équipe à investir pour aider le Rocket.

Ce changement de direction ne s’est toutefois pas manifesté lors de la saison inaugurale (il faut dire que le Rocket a dû utiliser 51 joueurs cette année-là à cause des blessures à Montréal et Laval) et ça a coûté le poste à Sylvain Lefebvre. Il a été remplacé par Joël Bouchard, ce qui a mené à une amélioration de 14 points au classement dans une division comprenant les Marlies de Toronto, la seule équipe à avoir battu plus d’une fois les éventuels champions de la Coupe Calder (les Checkers de Charlotte) au cours des séries. Avec Joël Bouchard en poste, l’organisation semble visiblement avoir l’homme nécessaire en place pour mettre en place la relance dans la AHL qui était voulue lors du déménagement en 2017.

Ce qui est toutefois encore plus important, c’est que grâce au fait que le Canadien n’a pas visé la Coupe Stanley au cours des dernières années en accumulant des espoirs au lieu de dilapider des choix au repêchage, l’aide s’en vient très rapidement à Laval. Bergevin a encore aidé son club en amenant des vétérans qui ont fait leurs preuves dans la AHL en Riley Barber (60 points en 64 matchs pour Hershey l’an passé) et Phil Varone (28 points en 22 matchs pour Lehigh Valley quand il n’était pas avec les Flyers), mais c’est surtout la jeunesse qui a de quoi exciter les partisans.

Le jeune quatuor à la rescousse du Rocket

Nick Suzuki, Ryan Poehling, Josh Brook et Cayden Primeau vont tous jouer leur première saison professionnelle cette année. Même s’ils vont tous tenter de causer la surprise en faisant le grand club dès cette saison, ils ont tous plus de chances de jouer à Laval qu’à Montréal et avec Bouchard, ce n’est pas mauvais pour leur développement.

C’est notable considérant que ce sont quatre des six meilleurs espoirs de la banque du CH selon Sporting News, qui a placé la banque d’espoirs de Montréal au cinquième rang de la LNH. C’est donc dire que non seulement le Canadien est parmi les meilleurs en matière d’espoirs parmi la LNH (sans même compter Jesperi Kotkaniemi), mais ces joueurs vont aussi jouer dans leur cour à une fraction du prix que ça coûtera éventuellement pour aller les voir jouer avec le Canadien.

C’est (beaucoup) trop tôt pour placer le Rocket parmi les favoris pour la Coupe Calder alors que simplement une participation en séries (ou encore mieux, au deuxième tour) serait un gros pas en avant pour l’organisation, mais il n’y a pas beaucoup de doute que l’on a devant nous la meilleure édition du Rocket depuis sa création. En plus, l’équipe sera remplie de futurs membres du noyau du Canadien (Suzuki, Poehling, Brook et Primeau sont les gros noms, mais il ne faut pas oublier Fleury, Leskinen, Juulsen et Evans) ainsi que de joueurs québécois dans des rôles importants (Belzile, Ouellet, Alain et Teasdale s’il revient de sa blessure cette année).

Bref, plus que jamais, le futur sera à Laval cette saison et ça risque de nous donner du bon hockey sur la glace de la Place Bell dans l’immédiat.


0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image