Article image

Calem Burger 25Stanley.com

Publié le 17 octobre 2019

4

lecteurs

0

Commentaires

Le Rocket l’emporte en fusillade après avoir bousillé une avance de 4-0

Le Rocket de Laval a joué avec le feu mercredi.

La troupe de Joël Bouchard accueillaient les Bruins de Providence à la Place Bell et le match a bien débuté pour le club-école du Canadien.

Michael Pezzetta, Lukas Vejdemo (en infériorité numérique), Riley Barber et Joe Cox (en avantage numérique) ont tous trouvé le fond du filet en première période.

Ryan Poehling a récolté une passe sur le but de Cox. Il s’agit de son deuxième point dans l’uniforme du Rocket. Initialement, on avait dit qu’il avait récolté ses deux premiers points lundi face au IceHogs, mais après révision, l’une de ses deux passes a été retirée.

Pour en revenir au match d’hier, le Rocket a conclu la première période avec les deux mains sur le volant. La formation lavalloise détenait une avance de 4-0 et avait dominé son adversaire 12-7 au chapitre des tirs au but.

 

Le Rocket s’effondre

Le momentum a complètement changé de bord dès la période médiane. Lors de celle-ci, les Bruins sont revenus en force en décochant 19 lancers, alors que le Rocket en a effectué 8.

Heureusement, Charlie Lindgren a sauvé les meubles. Le gardien du Rocket n’a cédé que sur le tir de Peter Cehlarik. Après 40 minutes, Laval menait encore 4-1 malgré une domination de Providence durant la deuxième période.

Les Bruins ont lancer moins souvent vers le filet lors du dernier vingt, mais ont été plus opportunistes, marquant trois autres buts sans riposte. Le dernier filet, inscrit par Brendan Gaunce, a été marqué 18 secondes avant la fin du match.

Les deux formations se sont donc retrouvées en prolongation avec un pointage de 4-4. En surtemps, ce sont encore les Bruins qui se sont imposés avec quatre tirs contre seulement un pour le Rocket. Aucun but n’a toutefois été marqué, alors le match s’est transposé en fusillade.

Charlie Lindgren a été intraitable lors de la séance de tirs de barrage, bloquant un total de six lanceurs. À l’autre bout de la patinoire, Jake Evans a finalement donné la victoire aux siens en déculottant le gardien des Bruins.

Merci à Lindgren

Charlie Lindgren n’a pas toujours répondu aux attentes au cours des dernières années, autant avec le CH qu’avec le Rocket.

Hier toutefois, il faut souligner sa performance qui a permis au Rocket de remporter sa deuxième victoire de la saison.

Le gardien de 25 ans a repoussé un total de 34 rondelles et a su fermer la porte en fusillade.


0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image