Article image

Christophe Perreault 25Stanley.com

Publié le 22 octobre 2019

8

lecteurs

0

Commentaires

Cayden Primeau commence sa carrière professionnelle du bon pied à Laval

Le Rocket de Laval attire l’attention cette année puisqu’ils comptent sur plusieurs jeunes joueurs qui risquent de faire partie du futur du Canadien de Montréal. Avec des buts dans ses deux derniers matchs, Ryan Poehling est certainement le joueur dont le cheminement intéresse le plus les fans, mais il est loin d’être le seul qu’il faut suivre de près.

Si Poehling a été choisi en première ronde, pour sa part, Cayden Primeau a dû attendre au dernier tour du même repêchage pour entendre son nom être appelé par le Canadien. Ça n’empêche toutefois pas le gardien de 20 ans de faire ses preuves avec le Rocket lors de sa première saison professionnelle, qui est venue seulement après deux saisons universitaires. Il faut dire qu’une fois que Primeau a été nommé meilleur gardien de la NCAA, il n’avait plus grand chose à prouver à ce niveau.

La bonne nouvelle pour le Canadien, c’est qu’après un petit ajustement, Cayden Primeau a continué sur sa bonne lancée lors de son arrivée à Laval. Il a eu de la difficulté à son seul match préparatoire avec le Rocket, allouant cinq buts sur 17 tirs aux Senators de Belleville, mais il s’est repris de belle façon depuis en gagnant deux de ses trois départs en saison régulière.

« Après la première fin de semaine contre Belleville, je me sentais un peu lent. » a admis le jeune gardien après la pratique de lundi. « J’ai l’impression que la vitesse est la plus grosse différence. » a t-il enchaîné en parlant du plus gros ajustement qu’il avait à faire chez les pros.

Il a visiblement fait cet ajustement parce qu’après trois départs, il a un % d’arrêts de 94,3%, ce qui le place dans le top 10 de la AHL (et 7e chez ceux qui ont joué plus d’un match). Il est également troisième chez les gardiens recrues dans cette ligue à ce chapitre.

Si Cayden Primeau dit ne pas porter attention à ces statistiques, tôt en saison, ses coéquipiers ont certainement remarqué son bon travail.

« Je le trouve vraiment impressionnant. » a résumé le capitaine du Rocket, Xavier Ouellet. « Il joue vraiment bien. Il fait les gros arrêts quand on en a besoin. Il est extrêmement calme. Il n’y a pas l’air d’avoir grand chose qui le dérange et je pense que c’est une très bonne qualité pour un gardien. Il a une personnalité vraiment relax et je pense que ça donne un peu de confort aux joueurs quand tu as quelqu’un comme ça devant les buts. »

L’entraîneur du Rocket, Joël Bouchard, avait aussi de bons mots pour Cayden Primeau mardi matin.

« C’est un choix de septième ronde, mais il a progressé vraiment bien. On est content de comment il écoute. Je le répète, plus ça va, plus je fais du hockey professionnel dans la Ligue Américaine, plus je commence à voir que les gars qui écoutent, ça fonctionne. Les gars qui ont une bonne attitude, ça fonctionne. Les gars avec qui c’est compliqué, ça fait tout croche. Cayden, il écoute. Cale Fleury, il écoute. Quand les gars écoutent, ça va bien et lui tombe dans la catégorie qu’il écoute, donc il a une belle progression. Est-ce que ça va être parfait tout le temps? Non, évidemment c’est un jeune joueur, mais il fait vraiment bien ça. »

Bref, c’est certainement un bon début de saison pour Cayden Primeau et il fait tourner les bonnes têtes avec le Rocket après avoir eu un peu de difficulté lors sa sortie préparatoire. La bonne nouvelle pour l’organisation, c’est qu’avec Carey Price, ils peuvent prendre tout le temps dont ils ont besoin pour développer Primeau comme il faut. C’est certainement ce qu’ils vont faire et on l’a vu dès la pré-saison alors que Sean Burke était sur la glace à tous les matins avec les gardiens du Rocket pour travailler avec eux. En attendant, ses premiers résultats sont certainement encourageants.


0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image