Article image

Christophe Perreault 25Stanley.com

Publié le 23 novembre 2019

2

lecteurs

0

Commentaires

Une autre victoire pour Cayden Primeau

La statistique des victoires pour un gardien est toujours à prendre avec un grain de sel puisque c’est ultimement un chiffre d’équipe qui est attribué au gardien. Par contre, quand la statistique en question est aussi spectaculaire que ce que l’on voit à Laval présentement avec Cayden Primeau, il faut y porter attention.

Le gardien jouait son 10e match professionnel à la Place Bell de Laval vendredi soir et après la victoire de 6-4 du Rocket contre les Comets d’Utica, il a maintenant une fiche de 7-2-1. Encore mieux, ça fait maintenant un mois qu’il n’a pas perdu en temps réglementaire alors que sa dernière défaite de la sorte remonte au 23 octobre lorsqu’il avait alloué trois buts aux Sénateurs de Belleville. Depuis, il a conservé une fiche de 5-0-1, allouant plus de deux buts seulement deux fois pendant cette séquence.

D’ailleurs, c’est une tendance qui ressort dans ses débuts professionnels. Il n’a accordé plus de deux buts que trois fois lors de ses 10 premiers matchs et les deux autres fois étaient contre les Sénateurs de Belleville. Ce n’est pas pour rien qu’il avait la meilleure moyenne de buts alloués de la AHL avant les matchs de vendredi soir.

Depuis son dernier match de la sorte contre Belleville, Cayden Primeau n’a pas accordé de but à cinq contre cinq. Il avait blanchi Bridgeport à sa dernière sortie et vendredi soir, les Comets d’Utica ont seulement réussi à le battre sur l’avantage numérique ou à quatre contre quatre.

Ce succès de Cayden Primeau se reflète sur le reste de l’équipe, qui a maintenant une fiche de 8-1-3 dans ses 12 derniers matchs.

Barber et Poehling débloquent // Peca continue sa bonne lancée

Avec un score de 6-4, plusieurs éléments offensifs du Rocket ont fait sentir leur présence, Riley Barber étant au sommet de cette liste. Le #24 a finalement vu ses chances des derniers matchs être récompensées avec une soirée d’un but et deux passes. Ça lui fait maintenant neuf points à ses sept derniers matchs après avoir obtenu un seul but lors de ses sept premières parties dans l’uniforme du Rocket.

Ryan Poehling a mis fin à une séquence malheureuse similaire puisque le #41 n’avait pas inscrit de point dans ses 12 derniers matchs professionnels, incluant ceux avec le Rocket et le Canadien. Lors de la troisième période de ce match, il a montré l’étendue de son talent avec un bel effort individuel qui ajoutait à l’avance de Laval.

Pour sa part, Matthew Peca a continué sa bonne séquence avec une mention d’aide qui fait en sorte qu’il a maintenant un point dans cinq de ses six derniers matchs. Ça a aussi été un match spécial pour Otto Leskinen, qui a marqué son premier but en Amérique du Nord. Il menait l’équipe avec huit passes avant ce match, mais il n’avait pas encore fait bouger les cordages. La meilleure paire en défense a toutefois été celle de Gustav Olofsson et de Noah Juulsen, qui a maintenu un différentiel impressionnant de +6 aux chances de marquer à 5 contre 5.

Maintenant, il faut seulement espérer qu’avec le match du toutou samedi après-midi contre ces mêmes Comets, le Rocket s’est gardé un peu d’attaque en réserve.

Les faits saillants de cette victoire du Rocket


0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer
article image