Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 12 janvier 2020

2

lecteurs

0

Commentaires

La saison 1919-20 des Bulldogs de Québec - Match #6




Re-bienvenue dans cette série commémorative célébrant les 100 ans de la misérable saison 1919-20 des défunts Bulldogs de Québec. Nous allons tenter d'analyser rétroactivement chacun des 24 matchs de cette saison (je dis bien tenter), selon les archives de journaux que j'aurai réussi à dénicher et les statistiques officielles du site de la LNH.

Voici les résumés des matchs passés: 1, 2, 3, 4, 5



Nous voici rendu au 6e match de la saison, soit au quart de cette saison alors composée de 24 matchs. Les Bulldogs n'ont alors qu'une seule victoire contre 4 défaites et sont à Montréal en ce 12 janvier 1920 pour y affronter les Canadiens au nouveau Aréna Mont-Royal (voir texte du 27 août 2019) qui venait tout juste d'ouvrir deux jours auparavant lors d'un match entre Montréal et Toronto.


Le Soleil, 13 janvier 1920

La Presse, 13 janvier 1920


Donc dans cet autre match à sens unique où les Bulldogs avaient moins de joueurs disponibles que ses rivaux, on continuait de remarquer que les seuls joueurs dignes d'une place dans la LNH étaient Joe Malone, George Carey et le défenseur Harry Mummery, d'ailleurs les trois seuls marqueurs des Bulldogs dans cette défaite de 7-3. Carey continua d'ailleurs à s'attirer de nombreuses éloges dans les journaux.

Ed Carpenter
Durant ce match, Billy Coutu du Canadien écopa de 20 minutes de pénalités et fut expulsé du match pour avoir frappé Ed Carpenter des Bulldogs au visage avec son bâton. Parlant de Carpenter, les journaux de Québec le renommèrent Carpentier dans leurs reportages, mais ce n'était pas le cas dans La Presse comme on peut voir ici. Carpenter, originaire d'Hartford au Connecticut, grandit plus tard à Lachute au sud de Montréal.

Coutu pour sa part devint plus tard le premier et le seul joueur banni à vie de la LNH (voir texte du 9 février 2014).

Du côté des gagnants, Odie Cleghorn connut un magnifique match avec 3 buts et 2 passes tandis que Newsy Lalonde termina à 2 buts et 1 passes.

Le travail de recrutement chez les Bulldogs continua à faire défaut et ce pour plusieurs facteurs que je reviendrai plus tard. Le dirigeant des Bulldogs travaillait tout de même d'arrache-pied pour dénicher des joueurs d'exception et canadiens-français de préférence. Regardez l'extrait suivant:



On rapporte donc dans le Soleil que le club de Québec travaille pour obtenir des services d'un certain ''Aureuil Joliet'' originaire d'Ottawa. Je ne suis pas familier avec ce ''Joliet'' donc je vous reviens plus tard avec les résultats de mes recherches pour savoir s'il a réussi à faire quoi que ce soit de mémorable dans la LNH.

Prochain match le 14 janvier 1920 contre Ottawa.


Statistiques des Bulldogs après 6 matchs (1-5-0)




Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image