Article image

Kirk Mclean La Vie Est Une Puck

Publié le 20 mai 2020

1

lecteurs

0

Commentaires

Quand tes nouvelles jambières sont pas encore prêtes ... (2e partie, genre)

Un de nos lecteurs, Jessy Normandin, nous a suggéré l'idée de faire un article sur les gardiens avec de l'équipement d'une autre équipe ... article que RaySheppard avait déjà fait (). Mais puisqu'il y a eu beaucoup de cas de ce genre, j'ai décidé de faire une suite à l'article original.

Mike Vernon - 1994
À son arrivée avec les Red Wings pour la saison 1994-95, Mike Vernon n'avait pas dû avoir le temps de se faire livrer un masque aux couleurs de sa nouvelle équipe. Certes, les gants et les jambières s'agencent avec le chandail, mais un casque avec des flammes jaunes pour un chandail exclusivement blanc et rouge, ça se remarque.

Craig Billington - 1993-94
Échangé en retour de Peter Sidorkiewicz, Craig Billington fut un autre qui prit un certain temps avant de recevoir un masque correspondant à sa nouvelle équipe. Certes, son masque des Devils ne jurait pas, mais le look fut plus uniforme à l'arrivée de son masque peinturé.

Damian Rhodes - 1996
Lorsqu'il fut échangé aux Senators par les Maple Leafs en janvier 1996, Damian Rhodes prit un certain temps avant de finaliser son ''switch'' d'équipement. Disons que des jambières bleu Toronto, ça jure avec un équipement noir-rouge-blanc.

Johan Hedberg - 2001-01
À son rappel de la Ligue Internationale par le Penguins de Pittsburgh, Johan Hedberg conserva son masque à l'effigie de son équipe, le Moose du Manitoba. Il fit bonne impression, remportant 7 de ses 9 matchs, et conserva le surnom ''Moose''. Il garda cette thématique pour le reste de sa carrière, mais en changeant la couleur de fond pour celle de l'équipe pour qui il défendait le filet.

José Théodore - 2006
Lorsque José Théodore fut transigé à l'Avalanche en retour de David Aebischer, il dû se contenter d'avoir un ''sticker'' de pied de yéti sur sa mentonnière en attendant sa nouvelle peinture ... qui garda le même thème, avec un fond argent au lieu de bleu.

Jocelyn Thibault - 1995
Parlant du Canadien et de l'Avalanche, ils procédèrent à un autre échange de gardiens 10 ans plus tôt. À son arrivée à Montréal, le futur coéquipier de José Théodore, Jocelyn Thibault dû défendre le filet du bleu-blanc-rouge avec son équipement aux couleurs de l'Avalanche, ainsi que des collants sur son masque.

Jocelyn Thibault - 1998
Il lui arriva la même situation 3 ans plus tard, alors qu'il demanda un échange et aboutit à Chicago, en retour entre autre de Jeff Hackett. Si au moins le Padskinz existait à l'époque ...


Antti Niemi - 2017-1
Antti Niemi 2017-2
Vous vous demandez ce qu'est le Padskinz ? C'est un ''simili-cuir'' autocollant qui permet de modifier l'allure d'un équipement à peu de frais. Que ce soit pour changer la couleur d'une section d'équipement ou pour ajouter des motifs. Le champion d'utilisation du Padskinz il y a quelques années fut Antti Niemi, lorsqu'il trimbala son équipement aux couleurs des Penguins de Pittsburgh en Floride et ensuite à Montréal. Il y a également Mike McKenna qui eut énormément recours au Padskinz dans sa carrière, lui qui a appartenu à au moins 20 équipes différentes dans son parcours professionnel. J'y reviendrai dans un autre article.



Steve Shields - 2003
Lorsqu'il fut échangé par les Bruins aux Panthers de la Floride au début de la saison 2003-04, Steve Shield n'eut d'autres choix que d'enfiler ses gants et jambières noire et jaune, en plus de son masque hommage à Gerry Cheevers. Il garda ce masque pour le reste de son parcours dans la LNH, avec les Panthers et les Thrashers.

0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer
article image