Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 21 février 2021

0

lecteurs

0

Commentaires

Joueur oublié des 90's #48 - Jason Herter


 

Il est normal que le joueur d'aujourd'hui ne vous soit pas aussi connu que d'autres joueurs semi-oubliés de cette série comme Valeri Bure, Cliff Ronning ou Craig Janney. Contrairement à ces joueurs qui ont quand même connu de bonnes et longues carrières dans la LNH, Jason Herter fait plutôt partie de la catégorie des ''One-game wonders'', ces joueurs qui n'ont joué qu'un seul match dans la LNH. En fait si vous vous rappelez de lui c'est peut-être que vous avez comme moi cette étrange carte de la première édition Upper Deck en 1990-91. Carte que j'ai judicieusement choisi comme carte du jour d'ailleurs...

 
 
 
Jason Herter est né le 2 octobre 1970 à Hafford en Saskatchewan et est d'origine métis française. Défenseur offensif de gros gabarit, il était très haut placé en vue du repêchage de 1989 après sa première saison à l'Université du Dakota du Nord. Il fut même à un certain moment considéré comme le possible premier choix. Il fut plus tard relégué au deuxième rang mais ce n'est finalement qu'au 8e rang qu'il fut choisi par les Canucks. Ces derniers recherchaient désespérément un véritable défenseur numéro un, eux qui n'ont jamais vraiment eu de défenseurs vedette autres que Doug Lidster, Jyrki Lumme ou Mattias Ohlund... De bons joueurs mais pas vraiment des prétendants au trophée Norris.
 
Il considéra ensuite de transférer avec les Blades de Saskatoon dans la WHL mais opta finalement de rester avec les Fighting Sioux dans la NCAA en 1989-90, saison où il fut élu sur la deuxième équipe d'étoiles en plus de remporter l'or avec l'équipe canadienne des moins de 20 ans au championnat junior. 
 
Il joua ensuite une dernière saison universitaire en 90-91 avant de finalement signer un contrat avec les Canucks. Il joua quelques matchs pré-saison avec l'équipe avant d'être envoyé dans les mineures avec les Admirals de Milwaukee dans la IHL. Une blessure à l'aine ralentit toutefois sa progression et lui fit manquer une vingtaine de matchs.

Il passa ensuite une autre saison dans les mineures, cette fois avec les Canucks d'Hamilton dans la ligue américaine sans vraiment s'imposer avec une fiche de 7 buts et 16 passes pour 23 points. Il n'était donc pas le défenseur offensif que les Canucks cherchaient depuis tant d'années et il fut libéré après la saison 1992-93. Il fut ensuite signé par les Stars de Dallas mais ne put également percer leur alignement, passant les deux saisons suivantes dans la IHL.

Il fut ensuite obtenu des Stars par les Islanders en échange d'une somme d'argent. Il débuta la saison 95-96 avec le club-école des Islanders, les Grizzlies de L'Utah où il fit assez bien pour finalement se mériter un rappel au début décembre avec le club, alors en pleine déroute lors de cette première saison du chandail ''Fisherman''. Il fit donc finalement ses débuts dans la LNH avec les Islanders le 6 décembre 1995 soit plus de 6 ans après sa sélection au repêchage. Il était alors dans l'histoire de la ligue le plus haut choix au repêchage à ne pas encore avoir joué un match dans la LNH.

Ceci n'est techniquement pas vrai alors que plusieurs joueurs repêchés dans le top 5 lors des premières années du repêchage n'ont jamais joué dans la LNH mais c'était à une toute autre époque où le repêchage n'était pas encore aussi sophistiqué et important dans le processus de recrutement des équipes (voir texte du 22 juin 2015). Mais depuis 1970, Herter était effectivement le plus haut choix (8e) d'un repêchage à n'avoir pas encore gouté à un match de la LNH.


Son seul match... son seul chandail dans la LNH...


Il fit d'ailleurs bien lors de ce premier match à Long Island puisqu'il obtint une passe et une fiche de +1. Son histoire de persévérance fut une des seules bonnes histoires des Islanders durant cette saison trouble et les journalistes aimaient ce qu'ils avaient vu de sa part alors que l'équipe avait peu de relève et peinait à attirer des joueurs autonomes. Ce ne fut cependant pas assez suffisant pour percer l'alignement des pauvres Islanders et il retourna avec les Grizzlies où il remporta la coupe Turner de 1996. Mais même s'il n'avait pas joué ce seul match à Long Island, son ''record'' aurait tout de même été battu puisqu'en 1992, les Flyers repêchèrent au 7e échelon l'attaquant Ryan Sittler, fils du légendaire joueur des Leafs Darryl Sittler, qui ne se rendit jamais à la LNH et qui détient désormais ce titre peu enviable.

Herter joua ensuite deux autres saisons dans la IHL partagées avec les Blades de Kansas City et les Solar Bears d'Orlando suite à quoi il mit le cap sur l’Allemagne où il joua de 1998 à 2002 et où il remporta le championnat en 1999-2000 avec les Barons de Munchen. 

Il revint ensuite en Amérique du Nord et débuta un long parcours comme entraineur à divers niveaux junior aux États-Unis. Il occupa ensuite longtemps le poste d'entraineur-adjoint à l'Université de Minnesota-Duluth.

Il raconta plus tard qu'il n'avait jamais assez travaillé pour atteindre la LNH et qu'il avait trop pris son talent pour acquis sans faire les efforts nécessaires pour passer au niveau suivant.


Sa fiche dans la LNH fut de 0 but, 1 passes pour 1 point en 1 match.
Sa fiche dans la IHL fut de 63 buts, 145 passes pour 208 points en 394 matchs.
Sa fiche dans la NCAA fut de 30 buts, 89 passes pour 119 points en 118 matchs. 


Sources:
Wasted Talent: Jason Herter's Not Alone, The Province, 12 mai 2008
We want Fish Sticks, the bizarre and infamous rebranding of the New York Islanders
, Nicholas Hirshon, University of Nebraska Press, 2018

Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League Repêchage
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image