Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 13 mars 2021

6

lecteurs

0

Commentaires

Les Choppers d'Albany



Si vous avez aimé le film Slap Shot pour l'histoire d'une équipe broche à foin qui peine à survivre dans le monde du hockey professionnel alors vous allez adorer l'histoire des Choppers d'Albany. Cependant pour les Choppers on n'est pas dans la période instable des années 70 mais plutôt au début des ambitieuses et prospères années 90...


Nous débutons l'histoire en 1990 alors que la ville d'Albany dans l'état de New York vient de se doter d'un nouvel aréna moderne du nom du Knickerbocker Arena. Cet aréna d'une capacité de 17 000 sièges aurait même été considéré pour un possible déménagement d'une équipe comme les Nordiques ou les Jets à un certain moment, étant décrit à la fine pointe des amphithéâtres et dignes des meilleurs arénas de la LNH. Mais pour faire ses preuves, Albany voulait débuter avec un club des ligues mineures. Il y eut donc des tentatives d'y déménager la franchise des Red Wings d'Adirondack, eux qui évoluaient dans la ville voisine de Glenn Falls à quelques 80 kilomètres d'Albany. Cependant les Red Wings signèrent à long terme à Glenn Falls et ces plans échouèrent, eux qui détenaient également des droits territoriaux sur cette région de l'état de New York qu'on appelle le ''Capital district'', Albany étant la capitale de l'état.

Albany joignit donc les rangs de la fameuse et nébuleuse ''Global Hockey League'', une tentative de ligue concurrente à la LNH fondée par l'ancien fondateur de l'AMH Dennis Murphy qui se serait étendue jusqu'en Russie. L'équipe d'Albany aurait débuté dans cette ligue sous le nom des Admirals et même plus de 3,000 billets de saisons furent vendus. La ligue ne décolla cependant jamais et fut abandonnée rapidement par la suite.

Cependant, cette ''GHL'' et ce nouveau marché potentiel d'Albany avec son nouvel aréna tombèrent dans l'oeil de David Welker, propriétaire des célèbres Komets de Fort Wayne dans la IHL. Les Komets existaient dans cette ligue depuis 1952 mais connurent des années difficiles dans les années 80. Welker, propriétaire d'une entreprise de gravel dans l'Indiana, se porta au secours des Komets en 1987 mais ne put faire mieux avec l'équipe durant les trois saisons suivantes. 

Il déclara avoir perdu trop d'argent pour continuer d'opérer la franchise à Fort Wayne et que l'occasion du marché d'Albany était trop bonne pour ne pas sauter sur l'occasion. Il avait en tête que si 3000 personnes étaient prêtes à acheter des billets de saison pour une équipe qui n'existait même pas encore, il parviendrait à faire davantage d'argent à Albany, lui qui peinait à avoir 2000 abonnés à Fort Wayne.

Cependant les gouverneurs de la IHL ne voulaient initialement pas approuver ce déménagement. Historiquement, la IHL occupait principalement le territoire du midwest avec quelques incursions dans l'ouest tandis que l'AHL était fermement campée sur la côte est et les maritimes. Il y avait en quelque sorte une entente non-écrite de non incursion en territoire ennemi entre les deux ligues. Lorsque Welker voulut déménager les Komets à Albany, la IHL ne voulait non seulement pas briser cette entente non-écrite mais ne voulait également pas trop prendre s'étendre à l'est de peur que les frais de transport n'augmentent. Cela n'allait toutefois pas empêcher Welker et ses idées de grandeur. Dans une des pires décisions dans cette histoire, il proposa à la ligue de défrayer les couts de transport pour six des équipes plus à l'ouest de la IHL, entre autres Kansas City, Phoenix et San Diego... La IHL accepta ces termes et la ligue obtint l'équipe la plus à l'est de son histoire jusque-là. Welker obtint ensuite un commanditaire majeur, la chaine de supermarchés ''Price Chopper" et l'équipe adopta donc le nom Choppers et des couleurs à l'image de ce commanditaire. Les Choppers d'Albany allaient donc reprendre les rênes des anciens Komets pour la saison 1990-91.

La chaîne de supermarché Price Chopper, commanditaire principal de l'équipe
 

Vous vous en doutez surement mais la AHL ne prit pas cette nouvelle du bon œil et se mit immédiatement en mode offensive. Seulement quelques jours après l'annonce du déménagement des Komets et de l'incursion de la IHL dans ses plate-bandes, la AHL convainquit les Red Wings d'Adirondack de renoncer à leurs droits territoriaux et annonça la création d'une nouvelle équipe également pour la saison 1990-91, les Islanders de Capital District, qui évolueraient dans la ville de Troy, située à seulement 15 minutes d'Albany. Les Islanders, évidemment affiliés aux Islanders de la LNH, joueraient leurs matchs au campus de l'université RPI, également hôtesse d'une excellente équipe dans la NCAA. La AHL savait que ce marché était trop petit pour contenir trois équipes professionnelles mais tenta le pari quand même, croyant que cette nouvelle rivalité régionale entre les Red Wings et les Islanders (version AHL) l'emporterait sur la nouvelle équipe d'Albany. L'équipe des Islanders était en fait un risque calculé pour éliminer les Choppers de la carte et si ça ne fonctionnait pas, ils pouvaient toujours déménager l'équipe ailleurs.

Donc en plus de ces désavantages évidents d'avoir à défrayer ces frais de transport et la forte compétition du marché du Capital District, les Choppers avaient un autre bâton dans les roues avant même de jouer un seul match. Lorsqu'il se porta acquéreur des Komets en 1987, David Welker cessa toute affiliation comme club-école avec la LNH, faisant des Komets une équipe indépendante. Il y avait bien quelques joueurs prêtés ici et là par des équipes de la LNH mais la majorité de l'alignement étaient des agents libres qui étaient donc payés par l'équipe et non pas par un grand club dans la LNH. Welker poursuivit dans cette veine à Albany avec ses Choppers.



Je n'ai pas vraiment compris pourquoi Welker avait cette philosophie particulière mais à ce qu'on peut voir jusqu'à maintenant, Welker était un drôle de moineau. Lors du départ des Komets, le proprio de l'aréna de Fort Wayne déclara que Welker était un très mauvais gestionnaire et promoteur. L'aréna avait d'ailleurs baissé considérablement le montant du bail de location des Komets en 1987 lors de l'acquisition de Welker dans le même effort communautaire pour aider la franchise à survivre à Fort Wayne. Au lieu d'investir dans la promotion pour les Komets, il préférait continuer de se battre avec la direction de l'aréna pour de plus grandes réductions et des parts des gains du stationnement et des concessions entre autres. 

Le départ des Komets, une institution à Fort Wayne, ne fut d'ailleurs pas un long deuil pour les résidents de cette ville. Quelques semaines après l'annonce du déménagement, un groupe local se porta acquéreur de l'équipe dormante des Spirits de Flint, les déménagèrent à Fort Wayne et reprirent le nom des Komets. Il n'y eut donc pas d'interruption pour cette franchise malgré qu'elle redémarra avec de différents joueurs que l'année précédente. Ce même groupe, la famille Franke, est toujours propriétaire de cette franchise désormais membre de la ECHL. Dans toute l’Amérique du nord, seulement les ''Original 6'' ainsi que les Bears de Hershey dans la AHL ont joué aussi longtemps que les Komets sans interruption dans la même ville...

Mais bref, les Choppers étaient malgré tout prêts à débuter cette nouvelle ère à Albany à l'automne 1990. Ils avaient comme entraineur le célèbre Dave Allison, futur entraineur éphémère des Senators en 1996 et membre de notre panthéon LVEUP avec un trophée à son nom. Au départ, les Choppers purent recevoir plusieurs joueurs en prêt de la part de plusieurs équipes de la LNH. Ce fut le cas des gardiens Bruce Racine et John Blue ainsi que plusieurs autres joueurs obscurs. Le meilleur joueur des Choppers était toutefois Alain Lemieux, frère de Mario, qui sortit de la retraite pour faire un retour en 1990-91 comme joueur autonome et principale tête d'affiche à Albany. 

Cependant parmi la liste des joueurs sous contrat chez les Choppers, on retrouvait également un défenseur du nom de... David Welker. Le propriétaire s'est effectivement accordé un contrat le payant 11,000$ par année. Il avait en fait effectué cette signature pour pouvoir profiter de la couverture d'assurance maladie offerte par l'association des joueurs de la IHL... Ajoutez ça à la liste des affaires croches effectuées par Welker dans cette histoire.

On retrouve très peu de documentation sur les Choppers. Les seules photos que j'ai trouvé sont en noir et blanc comme celle-ci d'un match contre les Komets.

Les Choppers jouèrent donc leur premier match à domicile le 7 octobre 1990 contre les Wings de Kalamazoo, une défaite de 6-2 devant un peu plus de 3 000 spectateurs, beaucoup moins que la capacité de 15 000 sièges de cet amphithéâtre tout neuf. Malgré qu'il n'était pas sur une autre planète et qu'il ne s'attendait pas à avoir autant de spectateurs à chaque soir, Welker avait tout de même besoin d'une moyenne de 4 000 spectateurs par match pour rentrer dans son argent. Il n'avait toutefois pas vraiment fait d'efforts pour bien faire la promotion de son équipe et rien ne semblait lever à Albany. En fait même à Glenn Falls et à Troy les foules semblaient tourner autour de 2000-3000 par match. On assistait véritablement à une sursaturation du marché dans cette région. 

Au moins les arénas des Red Wings et des Islanders étaient configurés pour de plus petites foules tandis que le Knickerbocker Arena demeurait de plus en plus caverneux alors que les foules allèrent en diminuant davantage à mesure que la saison progressait. De plus, Welker et l'organisation des Choppers semblaient masquer la réalité en gonflant leurs assistances enregistrées. Certains journaux locaux ont même enquêté sur ces chiffres en comptant eux-mêmes les têtes dans les estrades et arrivèrent généralement bien en bas du compte officiel de l'équipe, souvent à peine plus de 1000 spectateurs et souvent moins. Les quelques matchs où il y eut plus de 3000 personnes furent lors de soirées promotionnielles comme lors du match de l'action de grâce où l'aréna faisait tirer des billets pour un concert sold-out de Billy Joel. L'équipe arrêta par la suite de publier ces chiffres d'assistance...

Ce vidéo, la seule archive vidéo que j'ai pu trouver des Choppers, démontre bien deux choses, soit cet absence de spectateurs dans cet énorme aréna vide et également le peu de support corporatif de l'équipe.


Regardez bien les bandes presque entièrement blanches! La seule pub que l'on peut voir provient du commanditaire principal et dépositaire du nom de l'équipe, la chaine Price Chopper...

D'ailleurs, parlant de ''couper les prix'' c'est effectivement ce que les Choppers durent faire. Les billets au centre de la glace, originalement très modiques à 12$, étaient désormais disponibles à 3$ en additionnant plusieurs promotions quelques semaines après le début de la saison. La situation était tellement critique que des billets de saison furent donnés gratuitement à plusieurs membres du fan club de l'équipe. 

À partir du mois de décembre, les choses commencèrent à sérieusement déraper pour le club. Une agence de voyage locale actionna l'équipe pour défaut de paiement. Une station de radio locale retira également les matchs des Choppers de sa programmation après ne pas avoir reçu leurs paiements des trois premiers mois de la saison. Les joueurs qui n'étaient pas sous contrat avec la LNH commençaient également à voir leurs chèques rebondir à partir du nouvel an. Durant le mois de janvier, plusieurs matchs durent d'abord être votés par les joueurs non-affiliés des Choppers à savoir s'ils acceptaient de jouer sans salaire. Il y avait 11 joueurs disponibles qui étaient payés par la LNH et ils se devaient d'avoir au moins 14 joueurs en uniforme. La majorité des joueurs opta tout de même de continuer car les Choppers s'accrochaient malgré tout à une possible place en séries.

Durant ce temps, les coffres continuaient de s'assécher et les Choppers commençaient à manquer cruellement d'équipement, particulièrement en ce qui concerne les bâtons. La légende raconte que lors d'un match qui s'est rendu en fusillade (la IHL étant la première ligue à adopter ce format), Allison avait utilisé quelques joueurs pour s'élancer mais parmi ses joueurs restants, un seul joueur avait encore un bâton toujours utilisable. Il a heureusement marqué et le match a pu se terminer par une victoire. Allison raconte également que l'équipe était tellement en manque de fonds qu'elle réutilisait le ruban des vieux bâtons brisés afin de faire le pommeau du manche sur les nouveaux... Il aurait également eu de la charité de la part de ses collègues qui lui auraient fait don de lames de patins et autres accessoires. L'équipe se servait également du ballotage pour se débarrasser de plusieurs contrats et recevoir de maigres compensations en retour. Ils durent d'ailleurs se départir de leur capitaine Dale Henry qui fut réclamé par l'équipe de Milwaukee. Cependant, Allison tenait absolument à récupérer son capitaine et dut envoyer Alain Lemieux, son meilleur joueur, à Milwaukee pour le ravoir.

Dave Allison, entraineur des Choppers


Allison raconte également qu'il a emprunté des stratégies de Reggie Dunlop pour encourager ses joueurs malgré cette situation difficile. Il aurait entre autres acheté une boite de cigares pour l'offrir à ses joueurs lors d'un séjour sur la route. Quand ils ont demandé d'où ces cigares provenaient, Allison leur déclara que c'était de la part des nouveaux propriétaires de Dallas. Un des running gags dans l'équipe était que lorsque le téléphone sonnait, la réplique ironique par excellence était ''Ah ce sont les nouveaux propriétaires''.

En fait, il n'y avait aucun nouveau propriétaire à l'horizon malgré les supposées démarches de Welker pour se départir de l'équipe. Ce dernier n'aurait d'ailleurs pas souvent mis les pieds à Albany après le début de la saison. Il serait apparemment demeuré à Fort Wayne pour s'occuper de ses carrières.

Voyant cette débandade se produire, Price Chopper déclara en février qu'elle se retirait de l'aventure après cette saison 90-91 et que les Choppers devaient se trouver un nouveau commanditaire et un nouveau nom s'ils demeuraient à Albany. Le président de la compagnie déclara également que Welker était probablement le pire homme d'affaires qu'il ait rencontré. Beaucoup d'efforts avaient été déployés par la compagnie pour faire la transition des Komets à Albany mais apparemment que Welker faisait la sourde oreille sur leurs conseils et propositions. Le président déclara qu'il n'avait pas vraiment eu de nouvelles de Welker après le début de la saison.



Finalement, après quelques matchs supplémentaires après ces annonce de Price Chopper, Welker mit les clés dans la porte et c'en était terminé des Choppers le soir de la Saint-Valentin 1991. L'équipe était alors sur le point de partir sur la route mais n'avait plus aucun actif, tout étant figé par la banque dû à la poursuite intentée par l'agence de voyage. La IHL ne tenta même pas de transférer d'urgence la franchise et préféra dissoudre l'équipe, la première fois en 30 ans dans cette ligue qu'une équipe ne termina pas la saison en cours. La ligue remania son calendrier de 82 matchs pour accomoder les autres équipes.

La fiche des Choppers fut de 22 victoires, 30 défaites et 3 défaites en prolongation/fusillade en 55 matchs.

En guise de bonne foi, le propriétaire des Islanders de Capital District honora les abonnements de saison des quelques 200 abonnés des Choppers pour venir voir les Islanders. La plupart des joueurs des Choppers réussirent à se trouver un autre poste ailleurs pour terminer la saison et beaucoup d'entre eux terminèrent malgré tout sur une excellente note. Le capitaine Dale Henry ainsi que le gardien Rick Knickle et le défenseur Emanuel Viveiros se retrouvèrent avec les Indians de Springfield dans la AHL et remportèrent la coupe Calder. Le nouveau meilleur joueur des Choppers après le départ de Lemieux, Yves Héroux, se retrouva pour sa part avec les Rivermen de Peoria, toujours dans la IHL et remporta la coupe Turner. Ironiquement, les finalistes de ce championnat étaient les nouveaux Komets de Fort Wayne alors beaucoup mieux en shape que lors des années de Welker...

C'en était donc terminé des Choppers mais Albany revint ensuite sur la scène en 1993 lorsque naquit la franchise des River Rats, club-école des Devils dans la AHL. Les Red Wings renoncèrent alors à leur droit territorial et acceptèrent cette nouvelle réalité qui avait tout de même fonctionné avec les Islanders de Capital District. Ce sont en fait ces Islanders qui déménagèrent à Albany... Les River Rats apprirent cependant des erreurs des Choppers en étant une équipe affiliée, avec de bonnes promotions et optèrent de reconfigurer l'aréna en abaissant des rideaux pour leurs matchs d'une capacité plus raisonnable de 7000 places. Ils remportèrent la coupe Calder en 1994-95, même année que le grand club au New Jersey.

 

River Rats d'Albany

Les River Rats furent en place jusqu'en 2010 et apparurent ensuite les Devils d'Albany de 2010 à 2017. L'équipe déménagea à Binghamton par la suite après plusieurs saisons au dernier rang de la AHL pour les assistances... Aucune équipe de hockey n'y a élu domicile depuis.

Cet épisode fâcheux pour la IHL était en fait un signe avant-coureur de ce qui allait se passer par la suite. N'ayant pas appris de cette erreur, la ligue prit encore plus d'expansion durant la décennie avec encore plus d'équipes aux quatre coins du continent (dont brièvement Québec et Winnipeg) en plus de tenter de concurencer directement la LNH et s'aliénant cette dernière qui établit davantage une synergie avec la AHL. La ligue dut finalement fermer boutique en 2001.

Pour leur part, les Komets de Fort Wayne quittèrent le bateau en détresse de la IHL en 1999 et joignirent les rangs de la UHL (United Hockey League) et ensuite de la nouvelle incarnation de la IHL de 2007 à 2010. Ils jouèrent ensuite dans la CHL de 2010 à 2012 et sont depuis membres de la ECHL. Ils remportèrent les grands honneurs de leur ligue respective en 1993, 2003, 2008, 2009, 2010 et 2012.

Parmi les 45 joueurs qui ont porté les couleurs des Choppers, peu d'entre eux ont joué dans la LNH par la suite, la plupart étaient de joueurs vagabonds des mineures et quelques-uns avec quelques matchs de joué dans la LNH dans les années 80. Le seul jeune joueur d'importance qui a connu une carrière significative par la suite fut le robuste défenseur Paul Laus qui joua plus de 500 matchs avec les Panthers en plus d'être co-capitaine de l'équipe en 2001-02 avec Pavel Bure. 

Pour sa part, David Welker jura de ne plus jamais opérer une équipe de hockey et retourna à sa compagnie de gravel. Les dettes encourues par les Choppers le rattrapèrent toutefois en 1992 et il dut déclarer faillite. 

Il n'a également jamais été capable de se prévaloir de sa couverture d'assurance comme faux joueur de la IHL.

Il décéda en 2011.


Sources:

Just like 'Slap Shot': Remembering the Albany Choppers hockey team, Times Union, 13 février 2016
Vintage Ice Hockey
THE IHL'S DIRTY LITTLE SECRET: THE 1990-91 ALBANY CHOPPERS, Chuckthewriter.com
Owner says Komets out of Fort Wayne, UPI, 12 juin 1990
Former Komets Owner David Welker Passes, Oursportscentral.com, 11 avril 2011
Komets owner caused mess, coliseum manager says, kometslegends.com

Article complet via : Les Choppers d'Albany

Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image