Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 19 mars 2021

5

lecteurs

0

Commentaires

Les chandails les moins mémorables



Voici une drôle de liste que j'avais envie de faire. Comme la ligue a récemment lancé son programme "Reverse Retro", je me suis dis que j'allais faire une genre de version fuckée de ce programme. Mais cette fois il s'agit de choisir le chandail le moins mémorable que chaque équipe a porté durant son histoire. On s'entend ici que je ne parle pas nécessairement des chandails les plus laids mais plutôt des plus ordinaires ou des plus oubliés lorsqu'on regarde l'ensemble de l'histoire de chaque équipe. C'est un peu de quoi aurait l'air la ligue avec le pire département de marketing au monde. On pourrait appeler ça le programme ''Boring Retro'' si ça vous chante...

C'est assez abstrait mais vous devriez comprendre au fur et à mesure. Allons-y.

Anaheim (2003-2006)

Pour les Ducks on retourne à une période étrange de l'équipe soit lors des dernières années de l'ère Disney avant que l'équipe soit vendue et ne se débarrasse du ''Mighty'' dans son nom. Ce 3e chandail très sobre où on ne voit aucune couleur "jade'' (ou si vous préférez vert-turquoise) fut porté pendant seulement deux saisons soit 2003-04 et 2005-06, étant interrompu par le lock-out.

Les ''Mighty Ducks'' ont porté des chandails plus laids comme le troisième de 95-96 et ceux de 98 à 2000 et d'autres troisièmes plus récents. Mais celui-ci est tellement hors-norme par sa platitude et sa sobriété qu'il n'a pas le choix d'être le plus oublié. Il a aussi fait ses débuts la saison suivant leur présence surprise en finale de la coupe Stanley et il fut retiré juste avant qu'ils remportent leur premier titre en 2007 donc cela aide à sa non-prospérité.

 

Arizona (2008-2014)

Ce serait facile pour les Coyotes de choisir l'affreux 3e chandail de 1998 à 2003 mais ce dernier fait partie de la catégorie des ''tellement affreux qu'il en est beau'', le genre de chandail qui brûle ta rétine de façon permanente et donc impossible à oublier. Pas pour rien qu'il l'ont choisi pour adapter lors du Reverse Retro. Alors pour les Coyotes, malgré qu'ils ont porté un chandail assez plate depuis une vingtaine d'années sans trop faire de changements significatifs, j'ai choisi ce troisième chandail même pas assez dégueu pour qu'on s'en souvienne. Quand même assez représentatif de cette équipe moribonde par exemple.


Boston (1995-2007)

Pas facile dans le cas de Boston. J'aurais bien pu prendre un des chandails des premières années de la franchise mais toutes ces versions font partie de l'évolution du chandail de l'équipe dans l'imaginaire collectif et on ne retrouve pas vraiment beaucoup de différences entre chacun d'entre eux pour en choisir un définitivement. Peut-être plus dans le cas du chandail jaune de 1940 à 1944 mais j'ai plutôt choisi celui-ci soit le chandail régulier porté entre 1995 et 2007. Les Bruins avaient alors tenté le concept des bandes qui couvrent de poignet à poignet, ce qui ne fonctionne pas vraiment pour cette équipe. Les chandails des Bruins fonctionnent mieux sans bandes aux épaules ou bien avec des bandes aux épaules traditionnelles. 
 
De toute façon, les fans des Bruins de cette époque (époque généralement médiocre d'ailleurs) se rappellent davantage du 3e chandail qu'ils portaient dans ce temps-là...


Buffalo (2008-2020)

Si vous donnez le choix à un fan des Sabres (s'il en reste) de choisir entre le chandail bleu classique ou bien cette version contemporaine avec des lignes Reebok de marde et bien... probablement qu'il choisirait la version contemporaine comme on peut voir avec les fans en arrière-plan sur cette photo. Mais bref pour moi cette version est la plus oubliable, encore plus que l'étrange 3e chandail rouge du début des années 2000. Ils viennent d'ailleurs de ramener le chandail classique pour de bon après 12 années très médiocres avec cette version plus foncée et reebokienne...


Calgary (1995-2000)

Je rappelle ici que ce ne sont pas nécessairement les chandails les plus laids qui figurent dans cette liste. Pour les Flames ce serait facile, ce serait le chandail de la classique Héritage de 2011. Ou selon vos préférences peut-être que ce serait le chandail ''Blasty''. Mais ces derniers demeurent plus mémorables (surtout la nouvelle version de Blasty que j'adore) que ce chandail des années médiocres de la fin des années 90. Pas le plus laid mais certainement le moins mémorable.

Mention honorable quand même au 3e chandail de 2013-16. Dans quelques années quand on l'aura encore moins en mémoire il pourra peut-être prétendre au titre.



Caroline (2007-2013)

Difficile de choisir pour les Hurricanes, l'équipe au logo le plus laid et le chandail le plus plate de la ligue... Pas pour rien qu'ils volent à leurs ancètres Whalers pour leurs 3èmes chandails... J'avais donc quand même du choix mais j'ai opté pour y aller avec le chandail de leurs années post-coupe avec des maudites lignes aux épaules pas rapport qui rendent le tout encore plus bordélique. Regardez-ça... Quel affreux chandail.


Chicago (1948-1955)

C'était également pas facile de choisir pour les Blackhawks, une équipe au chandail tellement classique dont on a grandement pressé le citron dans la dernière décennie avec toutes ces présences aux matchs extérieurs. Il ne reste tellement plus rien à adapter dans le passé des Blackhawks pour un chandail alternatif qu'il ont emprunté à cette version de 1948-55 pour leur chandail reverse retro, un des plus ternes du lot que j'ai bien failli prendre à la place mais comme il est hyper récent je vais plutôt aux sources. De plus les Blackhawks étaient très mauvais dans ce temps-là et cette version était la dernière avant qu'ils passent au design classique en 1955-56.

 
Colorado (2009-2015)

Encore là, pas le plus laid, mais l'Avalanche était coupable en 2009 de ramener ce concept de lettrage à l'oblique qu'ils avaient d'abord essayé de 2001 à 2007. J'aurais bien pu prendre une ou l'autre mais celle-ci perd des point et remporte la palme par l'ajout inutile de cette trime blanche aux épaules. C'était aussi des années peu mémorables pour le Colorado, ce qui aide à ne pas se rappeler beaucoup de ce chandail. Au moins l'autre avait été porté par Patrick et Joe... et Paul et Teemu...


Columbus (2003-2007)

En terme d'insignifiance, difficile de faire mieux que les Blue Jackets, que ce soit par leurs résultats sur la glace qu'avec leurs chandails. Au moins, les années qui passent ont semblé créer une certaine ''nostalgie ironique'' du logo alternatif de l'équipe à ses débuts, le fameux ''Stinger'' qui était porté à l'épaule. Mais Stinger fut retiré en 2003, laissant le premier logo de l'équipe tout seul sur cette version oubliée et ce jusqu'en 2007-08 lorsque l'équipe passa à son nouveau logo à temps plein. De plus cette version ''sans Stinger'' était durant le fameux règne impérissable d'Adam Foote comme membre et capitaine des Blue Jackets...

Dallas (2007-2013)

Sans la présence du chandail ''Mooterus'' de 2003-06, celui-ci serait probablement le pire jamais porté par les Stars... quoique ils se surpassent depuis quelques temps. Wow. Mais en tout cas tout ça aide celui-ci, ce chandail de style ''College'' des années semaines Jagr, à remporter la palme du plus plate.


Detroit (2020-2021)

Impossible de prendre autre chose que le plus récent de la liste pour les Red Wings... Je n'avais pas vraiment autre choix à moins d'aller dans les années des Falcons ou peut-être une des classiques hivernales. Mais je crois pouvoir dire qu'on ne  le reverra pas souvent celui-là. 


Edmonton (1996-97)

Je savais pas qu'il y avait une carte de hockey mettant en vedette le deuxième passage de Petr Klima à Edmonton où il fit un court retour de 16 matchs durant la saison 1996-97. De plus c'était durant cette première saison suite au léger redesign de l'équipe qui changea sa palette de couleurs pour des teintes plus foncées. Durant cette seule saison 96-97, le chandail blanc avait ces bandes aux épaules avant d'être retirée l'année suivante. L'équipe conserva ces couleurs jusqu'en 2011 et bien sûr une version Reebok affreuse et vide de vie avant de revenir à son ancienne palette et look classique.

Mention honorable au 3e chandail de 2001-07, le chandail MacFarlane.


Floride (2007-2011)


Bien sûr on retrouve le &(#**%($ de chandail Reebok de mes couilles pour les Panthers... Toute cette ère Reebok est un gâchis dans l'histoire des chandails de hockey avec ces simonac de lignes poches qui me font vomir en jet.

Mention honorable au 3e chandail bleu pas rapport de la même époque mais quand même plus mémorable que le Reebok.


Los Angeles (2002-2007)

Il existait une étrange période insignifiante pour les Kings au tournant du millénaire. C'était entre la période Gretzky et la période de succès des Kopitar, Doughty, Quick et cie. Ils quittèrent le look noir et argent des années Gretzky en 1998-99 pour une nouvelle palette et un nouveau logo. Les années suivantes furent confuses alors que l'équipe alterna entre ce logo ici illustré et un autre nouveau avec une couronne. De 1999 à 2007 c'est cette version principalement mauve ici qui fut utilisée comme 3e chandail avec ce logo à partir de 2002.

Donc des années oubliables et un chandail oubliable pour les Kings.


Minnesota (2000-2007)

Ça aura pris une quinzaine d'années au Wild pour arriver à enfin bien conceptualiser son chandail mais je crois qu'il est approprié de dire que leur premier chandail, particulièrement la version foncée, est le plus insignifiant de son histoire. La teinte de Vert était trop foncée et le lettrage à l'arrière était horrible. La version blanche originale a duré plus longtemps, soit jusqu'en 2013.


Montréal (2017)

Pour le CH c'est très débatable et subjectif et j'ai en plus déjà consacré un billet exclusivement aux chandails qui furent oubliés dans son histoire, particulièrement dans ses premières années et lors des matchs à domicile dans les années 30. Mais si on reste dans l'histoire plus récente et bien ce chandail de la classique hivernale du 100e de la ligue en 2017 est un bel exercice de futilité en ce qui me concerne. Pas horrible loin de là mais vraiment peu mémorable.


Nashville (2009-2011)

Pour les Predators on a droit ici à une exception alors que contrairement à la plupart des chandails dans cette liste, je trouve ce chandail superbe mais on dirait que je fait partie d'une minorité alors qu'on dirait vraiment qu'il est ''passé dans le beurre'' et fut rapidement retiré de la circulation lors du redesign de l'équipe en 2011. Il est donc cruellement oublié selon moi mais est vraiment peu représentatif de l'histoire de l'équipe, plus habituée aux couleurs plus flash et criardes...
 
Mention quand même spéciale à leur chandail Reverse Retro... Ça c'est du manque d'imagination.


New Jersey (2020-21)

Une autre équipe pour laquelle je n'avais pas beaucoup de choix alors qu'ils n'ont eu que deux looks durant leur histoire. Je suis donc allé pour le Reverse Retro mais l'avenir nous dira si cette version ne deviendra pas super mémorable...


NY Islanders (2007-2010)

Pour les Islanders j'avais (contrairement aux Devils) le choix si on cherche du laid et du peu mémorable. Il y avait aussi du extrêmement laid et par le fait même super mémorable comme le Fishsticks qui demeure une source d'inspiration intarissable pour moi.

Mais en terme d'insignifiance et de banalité quoi de mieux qu'un autre retour à l'ère Reebok et ses caliboires de saint-christie de lignes connes et séparations de manches idiotes. Mais on doit aussi donner des points au chandail Reverse Retro, l'effort le plus paresseux du lot mais c'est probablement dû à l'influence de Lou Lamoriello. Mention honorable aussi au 3e chandail du milieu des années 2000, les années ''Yashin".


NY Rangers (1946-47)

Pour les Rangers si vous demandez à leurs fans le chandail le plus laid qu'ils aient porté et bien la réponse sera généralement celui de la fin des années 70 avec le retrait du lettrage diagonal classique au profit du logo. Et leur chandail ''Lady Liberty'' du tournant du millénaire demeure un favori et très mémorable. Cependant ce n'était pas la première fois que les Rangers essayaient autre chose que le lettrage diagonal alors que durant cette seule saison 1946-47, le lettrage était arqué au dessus du numéro placé à l'avant. Difficile de trouver moins représentatif pour cette franchise.



Ottawa (2000-2007)

Les Sénateurs viennent heureusement de revenir à leur ancien chandail inaugural (avec quelques légers changements) et je ne pourrais être plus heureux. Cela fait en sorte d'envoyer aux oubliettes leur chandail précédent, celui qu'ils ont osé porter de 2007 à 2020 soit 13 longues années. Ce chandail était tellement plate qu'il ne s'est même pas mérité de surnom cocasse comme Fishsticks ou Barberpole ou quoi que ce soit d'intéressant. Mais 13 ans c'est 13 ans et c'est très long. Assez long pour devenir représentatif et mémorable, même si l'équipe était poche durant la majorité de cette période. J'ai donc du creuser plus loin et j'ai donc choisi ce 3e chandail porté de 2000 à 2007. Il n'y avait vraiment pas grand chose d'extraordinaire avec cette version mais c'était quand même lors d'années plus glorieuses.


Philadelphie (2002-2007)

Ici je contourne un peu mes règles arbitraires de ne pas choisir nécessairement le chandail le plus laid de la franchise car cet horrible 3e chandail porté entre 2002 et 2007 est effectivement le plus laid de l'histoire des Flyers. Mais ce chandail n'est pas vraiment passé à l'histoire même par sa laideur. Dans l'histoire des Flyers, c'est souvent plus les Cooperalls de 1982 qui représente le faux-pas le plus majeur pour cette équipe.

Mentions honorables: le chandail doré du 50e et la version Reebok.


Pittsburgh (1977-1980)

Ce n'était pas facile d'élire mon choix pour les Penguins alors qu'ils pourraient habiller une équipe au complet avec chacun de leurs chandails différents depuis 1967. Cependant je dirais que toutes les versions depuis 1980 sont mémorables pour les différents joueurs vedettes qui ont porté un de ces chandails au fil des années. Mais avant 1980, les Penguins étaient un club moribond avec très peu de joueurs vedette. Et durant 1967 et 1980, dans le temps qu'ils portaient du bleu, ils changeaient de chandail presque annuellement, ne faisant que des modifications très mineures à chaque fois. J'ai donc choisi ce modèle de 1977 quand ils sont passé au bleu marin au lieu de bleu poudre. 
 
En 1980 l'équipe est finalement passé aux couleurs or et noir que l'on connait de nos jours mais le design du chandail resta le même, ce qui fait de cette version bleu foncée une sorte d'anomalie étrange et donc peu mémorable.
 

St.Louis (1984-1987)

Seulement trois années d'existence pour cette version du chandail des Blues avec le texte arqué pas rapport au dessus du logo et ensuite on est revenu à la normale. En fait non c'est pas totalement vrai car ce chandail marqua le début de cette teinte de bleu légèrement plus ''royale'' que les versions précédentes. Au moins ça aura servi à ça.


San Jose (2014-15)

Tu sais qu'un chandail d'un match extérieur est peu mémorable quand l'équipe ne l'adopte même pas comme 3e chandail les années suivantes. Next.


Tampa Bay (2007-2011)

Êtes-vous surpris de retrouver l'ère Reebok de nouveau? Je vous jure c'était une époque de calvaire. Mais pour le Lightning je ne détestais pas tant que ça parce qu'au moins ils avaient fait quelques belles modifications au logo et je n'ai jamais vraiment aimé leur chandail original. C'était cependant une période bizarre pour la franchise qui avait perdu des plumes depuis la conquête de 2004 et avait plusieurs problèmes de propriétaires. Au moins ça a pu servir à obtenir Steven Stamkos mais aussi à voir l'apparition du chandail ''Bolts'' malfamé...


Toronto (2007-2010)

Mais quel était le problème de Reebok envers les bandes? C'est beau des bandes. On aime ça des bandes. On a besoin des bandes. Sinon tout ressemble à des chandails de pratique et on hait ça simonac.


Vancouver (1985-1989)

Si certaines équipes n'avaient pas beaucoup de choix à offrir, on peut dire que les Canucks me donnaient plutôt l’embarras du choix, surtout si ce serait une liste des chandails les plus laids. J'aurais aimé choisir l'étrange 3e chandail dégradé de 2001 à 2006 mais l'équipe l'a bizarrement choisi comme base de son chandail Reverse Retro. J'ai donc choisi cette version de 1985 soit une version ''épurée'' de son précédent chandail, le célèbre et malfamé chandail ''Flying V''. Ce dernier était tellement hors-norme et tape à l'oeil qu'il fait un peu oublier celui-ci qui est presque autant criard mais avec un design plus traditionnel. Mais c'était également des années très médiocres pour la franchise alors peu de raisons de s'en rappeler. À moins que vous ne soyez fan de Tony Tanti.


Washington (2018)

Je n'avais pas grande option pour les ''Caps'', eux qui ont généralement gardé le même design durant la majorité de leur histoire. La fois où ils ont changé de chandail (en 1995) et bien ils se sont rendus en finale quelques temps après et cette version fut portée par Alexander Ovechkin à ses débuts donc elle est assez représentative dans l'histoire de l'équipe. J'ai donc opté pour ce chandail de la Stadium Series de 2018. Pas horrible mais le logo était passable. Au moins cela aura servi à établir la base du design de leur actuel 3e chandail, nettement supérieur avec un meilleur logo et de plus belles bandes.
 

Winnipeg (2020-2021)

Pour les Jets et bien il s'agit d'une franchise encore très jeune (et je ne parlerai pas des années des Thrashers) mais je pense que leur nouveau chandail Reverse Retro mérite considération. Je ne sais pas si c'est juste moi car j'ai vu certaines personnes qui aiment ce chandail mais moi je le trouve plate à mort. Je suis aussi fâché qu'ils n'aient pas encore adapté l'ancien chandail des années Selanne pour un de leurs chandails retro. 


C'est donc ce qui complète ce palmarès du ''Boring Retro''. Je n'ai pas non plus inclus les Golden Knights parce qu'ils sont encore trop récents.

Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image