Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 27 juillet 2021

14

lecteurs

0

Commentaires

Les derniers de la IHL

 

Nous sommes en 2021 et vous savez sans doute ce que cette date signifie. Il s'agit bien sûr du vingtième anniversaire de la mort de la International Hockey League, cette petite/moyenne ligue qui voyait trop grand et qui dut finalement cesser ses activités sans trop de fanfares après 56 ans d'existence durant l'été 2001.

Quoi? Vous n'aviez aucune activité de planifiée pour la célébration de ce funeste anniversaire? C'est correct, je m'en charge alors.


Et oui je suis moi-même un peu en retard mais il s'agit bien de 20 années qui se sont écoulées depuis que la IHL ferma ses portes quelques jours après le championnat de ses derniers champions, les Solar Bears d'Orlando à la fin du mois de mai 2001. Après quelques années de vaches maigres, passant entre autres de 19 équipes en 1997 à seulement 11, la ligue annonça officiellement le 4 juin 2001 qu'elle cessait ses activités et que 6 de ses équipes allait joindre les rangs de la Ligue américaine. Ces 6 clubs furent le Moose du Manitoba, les Wolves de Chicago, les Admirals de Milwaukee, les Griffins de Grand Rapids, les Grizzlies de l'Utah et les Aeros de Houston. En absorbant ces 6 clubs, la AHL passa de 20 à 26 équipes et cette fusion vint consolider cette ligue et stabiliser le système des ligues mineures et du développement des joueurs pour la grande ligue, qui espérait ensuite agrandir davantage la AHL jusqu'à avoir autant de clubs que la LNH, soit un club-école pour chaque grand club.

Depuis cette fusion, 4 de ces 6 clubs sont toujours en place (Milwaukee, Chicago, Grand Rapids et Manitoba) quoique le Moose déménagea brièvement à St. John's (sous le nom des Ice Caps) en 2011 avant de revenir au Manitoba en 2015. Les Aeros de Houston sont depuis devenus le Wild de l'Iowa en 2013 tandis que les Grizzlies sont devenus les Monsters de Lake Erie (maintenant Cleveland) en 2005. Une deuxième équipe du nom des Grizzlies de l'Utah fut plus tard fondée dans la ECHL par la suite. 


Les Aeros de Houston, champions de 1999

Les Solar Bears d'Orlando, derniers champions de la IHL en 2001

 
Plusieurs autres équipes qui ne survécurent pas à la fin de la IHL furent ensuite ressuscitées sous une autre forme par la suite. C'est le cas entre autres des Cyclones de Cincinnati (en place depuis 2001 dans la ECHL) et des Solar Bears d'Orlando (aussi dans la ECHL). Une deuxième IHL exista le temps de trois saisons, soit de 2007 à 2010, avant de fusionner avec une autre ligue (la 2e CHL) et ensuite la ECHL.

Donc malgré que la ligue disparut sans trop de célébrations, on retrouve toujours quelques unes de ses racines avec ces quelques équipes. J'ai parlé en détails de tout l'historique de la ligue dans le passé et je vous invite à aller lire cet autre texte pour en savoir davantage. Mais qu'en est-il des joueurs? 20 ans plus tard, y-a-t'il des joueurs encore actifs qui ont joué dans la IHL? C'est ce que nous allons découvrir aujourd'hui.

D'abord, en ratissant largement dans les banques de données, j'ai trouvé plusieurs ex-joueurs de la IHL qui se sont accrochés longtemps dans plusieurs circuits depuis 2001. Des noms semi-familiers comme Byron Ritchie, Richard Jackman, Kristian Kudroc et notre cher Glen Metropolit ont joué jusqu'à la saison 2016-17. Ce dernier avait joué pour quelques clubs de la IHL dans les années 90 dont brièvement avec les Rafales de Québec.

Parlant des Rafales...



Après son départ du CH et de la LNH en 2010, Metropolit joua en Suisse, en Allemagne et finalement en Italie jusqu'en 2017.

Quelques autres joueurs ont joué jusqu'en 2017-2018 dont l'ancien des Canucks Josh Holden ainsi que plusieurs autres joueurs obscurs comme Adam Borzecki, Jeff Ulmer et Stanislav Gron.

Ensuite, la saison 2018-19 marqua la fin de la carrière de quelques autres «immortels» de la IHL, plusieurs dans de nombreuses ligues obscures comme Rodrigo Lavins en Lituanie, Greg Classen dans la 3e ligue allemande, l'ancien des Coyotes Radoslav Suchy en Slovaquie, ainsi que l'ancien des Sénateurs Peter Schastlivy en Roumanie.

Radoslav Suchy

Éric Perrin


Il y a aussi le cas intéressant d'Éric Perrin. Cet ancien des Thrashers et champion de la Coupe en 2004 avec le Lightning a aussi joué trois saisons dans la IHL (1997 à 2000). Après ses années à Tampa Bay, Atlanta et un an dans la KHL, il mit le cap sur la Finlande en 2010-11 et y joua ensuite jusqu'en 2019. Avant de débloquer dans la LNH avec le Lightning, il avait auparavant joué en Finlande de 2000 à 2003 et ses nombreuses années passées là-bas font donc de lui le meneur dans cette ligue pour les joueurs importés dans la catégorie des matchs joués (643), des buts (189) et des points (532).

Aussi, je n'ai pas le choix de souligner la présence du russe Maxim Potapov. Et ce, juste pour son nom. Il ne joua qu'un seul match dans la IHL, en 2000-01 avec les Vipers de Detroit avant de jouer ensuite dans de nombreuses ligues russes et de finalement terminer sa carrière aussi en 2019 et ce, dans la ligue asiatique avec les Nippon Paper Cranes...

Pour ce qui est de ceux qui terminèrent leur carrière dans la LNH et non pas creux en Europe, et bien on retrouve Dan Boyle, Andrew Ference, Pascal Dupuis et Eric Boulton qui prirent leur retraite en 2016 et ensuite Chris Neil et Nick Schultz en 2017. Toutefois, le champion doyen des ex-IHLers à s'être retiré en tant que joueur de la LNH est techniquement notre gagnant du trophée Czerkawski de 2017-18, Mark Streit. Ce dernier, avec son comeback à Montréal de 2 matchs au début de la saison 2017-18 est donc le dernier et plus récent joueur de la LNH à avoir joué dans la IHL, même si ce n'est aussi que techniquement car il n'avait seulement joué qu'un match dans la IHL et ce, en 1999-2000 avec les Grizzlies.

Maxim Potapov

Mark Streit


La saison 2019-20 nous mène ensuite vers les derniers retranchements de ces anciens IHLers avec le retrait de la compétition de "L'autre" Petr Sykora. Pas celui des Devils et des Mighty Ducks, mais plutôt celui qui ne joua qu'une dizaine de matchs avec les Capitals et les Predators. Il joua une saison à Milwaukee dans la IHL en 98-99, mais ensuite plusieurs saisons dans la première ligue de la République Tchèque. Il se retira finalement en 2019-20 en 3e division avec le HC Stadion Vrchlabi, saison où il récolta quand même 38 buts et 67 points en 38 matchs...

Ensuite, plus près de chez nous on retrouve le dur à cuire Éric Bertrand. Cet ancien membre de l'organisation des Devils, des Thrashers et brièvement du Canadien (3 matchs en 2000-01) joua 9 saisons dans la LNAH soit de 2009-10 à 2017-18, principalement avec Saint-Georges-de-Beauce. Il passa ensuite derrière le banc du Cool FM jusqu'à son congédiement en novembre 2019. Il en profita alors pour revenir au jeu avec l'Assurancia de Thetford Mines, où il joua 8 matchs jusqu'à l'arrêt des activités à cause du Covid en 2019-20. Il s'agissait toutefois probablement de sa véritable dernière saison à 42 ans.

Il peut au moins se vanter d'avoir été le dernier Québécois actif à avoir joué dans la IHL.

Éric Bertrand

La COVID vient d'ailleurs porter un bémol à ce texte alors qu'on ignore si deux autres joueurs sur ma liste pourront continuer leur périple. Il s'agit du défenseur Sean Blanchard et bien sûr de l'infatigable et légendaire David Ling. Blanchard a joué une poignée de matchs lors de la dernière saison de la IHL en 2000-01 tandis que Ling y joua plus de 250 matchs. Les deux évoluaient toujours au niveau senior dans la ligue de la Allan Cup lors de la saison 2019-20. On ignore donc si c'est la fin pour eux avec la suite des choses incertaine avec la pandémie.

Bob Wren
C'est d'ailleurs en écrivant mon texte sur Ling qu'il m'était venue l'idée de retracer s'il y avait d'autres survivants de la IHL. Je me demandais à l'époque si Ling était effectivement le dernier mais la vie me réservait des surprises. Quelques semaines après avoir écrit le texte sur Ling, je suis tombé sur la piste d'un autre éternel en Bob Wren

Ce spécimen est bientôt âgé de 47 ans et évolue toujours dans la 4e division allemande avec le EHC Klostersee. La pandémie a forcé la tenue d'un calendrier écourté dans cette 4e division mais Wren a tout de même put ajouter 7 matchs et une saison supplémentaire (sa 27e) à son palmarès en plus de récolter une fiche de 2 buts et 4 passes. 

La présence de Wren m'a d'ailleurs forcé à ratisser mon barème de recherche pour inclure tous ceux nés la même année que lui soit en 1974... J'espère ne pas me tromper et découvrir qu'il y ait un joueur plus vieux que Wren encore actif quelque part... Wren se qualifie d'ailleurs à peine pour cette liste puisqu'il n'a joué qu'un seul match dans la IHL et c'était en 1995-96 avec les Vipers de Detroit. Mais est-il aussi le dernier survivant de la IHL?

Et bien non. En creusant davantage j'ai trouvé trois autres survivants toujours actifs. Tous les trois en Tchéquie.

Il y a d'abord Marek Posmyk. Cet ancien choix des Maple Leafs en 1996 et ex-membre du Lightning l'espace de 19 matchs serait aussi toujours actif à 42 ans dans la 5e division tchèque. Il y a joué 2 matchs en 2020-21 et a récolté 3 buts et 1 passe.

Ensuite on retrouve Vladimir Sicak. Jamais repêché, il a tout de même tenté sa chance en Amérique du nord en évoluant deux saisons dans le junior canadien ainsi qu'une saison partagée entre la IHL et la ECHL en 2000-01, dernière année de la IHL où il joua une trentaine de match avec Orlando. Maintenant âgé de 40 ans, il était lui aussi toujours actif en 2020-21 avec le HC Samson Ceske Budejovice en 4e division tchèque. Aucun point en 3 matchs pour lui mais la saison de cette division dut être annulée après ces 3 matchs. Même chose pour Pomsyk dans sa 5e division...

Tout ça pour nous mener à ce que je considère comme le véritable doyen et le meilleur joueur encore actif à avoir foulé les patinoire de la IHL. Il s'agit du choix de 3e ronde des Canucks en 1999, le désormais éternel René Vydarený.

 
René Vydarený

 
Également un ancien membre de l'Océanic de Rimouski champion de la coupe Memorial de 2000, Vydarený joua une saison dans la IHL avec le club-école des Canucks de l'époque, les Blades de Kansas City durant cette funeste et dernière saison 2000-01. Il joua ensuite quelques saisons dans la AHL sans jamais pouvoir percer avec les Canucks avant de retourner dans sa patrie durant le lock-out de 2004-05. Il n'a jamais bougé depuis et évolue depuis ce temps en première division tchèque et ce presque exclusivement avec le même club, le Motor Ceske Budejovice. La première division tchèque, en plus d'être le meilleur niveau au pays, a pu continuer ses activités en 2020-21. Même chose pour la 2e division mettant en vedette Tomas Plekanec et Jaromir Jagr avec le HC Kladno... Malheureusement pour cette liste, Jagr n'a jamais joué dans la IHL...

Pour sa part, Vydarený, un défenseur maintenant âgé de 40 ans, a récolté 3 buts et 8 passes en 53 matchs mais son club fut le pire de la ligue avec une fiche de 6-35-4-7...

C'est donc probablement ce qui complète ce recensement. À moins que quelque part on retrouve un ancien joueurs des Spiders de San Francisco qui évolue toujours en 8e division de Lituanie ou dans votre ligue de garage locale...

Mais en fait, je vous ai gardé une surprise pour la fin. Malgré tous ces David Ling, Bob Wren, Posmyk, Sicak, Vydarený ou autres tchèques obscurs qui jouent encore à temps plein ou temps partiel quelque part, il existe toujours un ancien de la IHL qui est toujours techniquement sous contrat dans la LNH et qui reçoit un chèque d'une équipe de la LNH. Il s'agit d'un choix des Islanders, même qu'il s'agissait du tout premier choix de l'encan de l'an 2000. Je parle bien sûr du gardien Rick DiPietro. Ce dernier demeurera le plus riche des anciens IHLers jusqu'en 2029 lorsque se terminera son rachat de contrat éternel de 1,5 millions par année... 

C'est en 2000-01, dernière année de la IHL, que DiPietro joua 14 matchs avec les Wolves de Chicago, alors club-école des Islanders pour la première saison professionnelle de DiPietro. Il y eut une fiche de 4-5-2 avant d'être rappelé par le grand club.



C'est donc ce qui complète cet article anniversaire de la toujours fascinante IHL... Je remettrai peut-être tout ça à jour lors du 25e...


Sources:
LNAH.com
hockeydb.com
eliteprospects.com
IHL To Fold This Week and Merge To AHL, Hockey's Future, 3 juin 2001

Article complet via : Les derniers de la IHL

Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image