Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 2 août 2021

14

lecteurs

0

Commentaires

Les grands voyageurs #6: Steve Bancroft


Je me devais avec ce texte de conclure la boucle débutée lors de mon texte sur Scott Pearson il y a quelques semaines. Souvent quand j'écris des textes ça se transforme un peu en game de Kevin Bacon où chaque sujet s'enchaine dans un autre... Donc quand j'ai parlé du flop des Leafs qu'était Scott Pearson, j'ai dû parler de leur autre flop au repêchage de l'année suivante, Rob Pearson et du fait que je les ai toujours confondu même s'ils n'ont pas de liens familiaux. Lors de ce fameux repêchage de 1989, les Leafs ont réussi à bousiller 3 choix de première ronde et ce en s'attirant les railleries du monde du hockey en les sélectionnant toutes les trois au sein de la même équipe junior, les Bulls de Belleville. 

Avec leur première sélection, la 3e au total, les Leafs sélectionnèrent Scott Thornton. Pas le pire des flops puisqu'on parle d'un joueur qui joua presque 1000 matchs mais pas vraiment digne d'un 3e choix au total. Au moins ils ont réussi à le refiler aux Oilers dans le méga-échange de Grant Fuhr et Glenn Anderson en 1991. 

Avec leur deuxième choix, ils sélectionnèrent Rob Pearson au 12e rang et lors de leur dernière sélection au 21e rang, les Leafs confirmèrent les suppositions sarcastiques des journalistes selon quoi ils n'avaient pas assez de budget pour les frais de déplacement de leurs recruteurs en sélectionnant un 3e Bull de Belleville, le défenseur Steve Bancroft

Et ce n'est pas comme si les Bulls étaient une puissance de la OHL à l'époque. Le GM des Leafs de l'époque, Gord Stellick, déclara toutefois que ce n'était qu'une pure coïncidence alors qu'ils étaient intéressés à repêcher un défenseur avec cette sélection, ce qu'ils firent avec le choix de Steve Bancroft. Au rang suivant, les Nordiques sélectionnèrent Adam Foote...


Steve Bancroft est né le 6 octobre 1970 à Toronto. Costaud défenseur de 6'-1" et 200 livres, Il joignit les rangs des Bulls en 1987-88. Lors de son année de repêchage, il obtint 7 buts et 30 passes en 66 matchs. Il joua une dernière saison junior en 1989-90 et s'améliora offensivement, récoltant 10 buts et 43 points en plus de 12 points en 11 matchs en séries.

Il débuta ensuite son long et sinueux parcours professionnel qui le mènera au sein d'un impressionnant total de 23 équipes professionnelles. Normalement quand j'écris ces textes sur les grands voyageurs j'ai de la difficulté à suivre le décompte alors je vais innover cette fois-ci en numérotant à mesure chaque nouvelle organisation où il aura joué un match lors de son parcours chez les pros.

Son premier changement de cap survint avant son premier match professionnel lorsque les Leafs envoyèrent le gardien Ken Wregget au Flyers en retour de ces deux choix supplémentaires de première ronde à ce repêchage de 1989.

Il joua seulement 9 matchs avec le club-école des Leafs, les Saints de Newmarket (1) au début de sa carrière suite à quoi il fut échangé aux Bruins en retour de l'ailier Robert Cimetta. Il termina alors cette saison 1990-91 avec un autre club de la AHL, les Mariners du Maine (2). Il débuta la saison 1991-92 avec les Mariners mais les Bruins l'envoyèrent aux Blackhawks en janvier 1992 dans un échange impliquant plusieurs futurs choix de repêchage. Il termina donc la saison avec un nouveau club-école, cette fois le Ice d'Indianapolis (3) dans la IHL. Il n'avait que des statistiques assez ordinaires jusque-là mais la IHL et le Ice semblèrent être un meilleur environnement pour Bancroft. Il y obtint 31 points en 36 matchs en 1991-92 et ensuite 10 buts et 45 points en 53 matchs en 92-93, ce qui lui valut finalement un rappel dans la LNH pour son premier match avec les Blackhawks (4) à la fin octobre 1992 contre son ancienne organisation, les Bruins.


Ce fut toutefois son seul match à Chicago et il fut échangé en février 1993 aux Jets de Winnipeg en retour du capitaine des Jets, Troy Murray. Il termina alors la saison 92-93 avec un troisième club, les Hawks de Moncton (5) dans la AHL. Ce ne fut que très temporaire une fois de plus alors qu'il fut laissé sans protection par les Jets au repêchage d'expansion et repêché par les Panthers de la Floride. Il fut libéré par les Panthers peu après et signa plutôt comme agent libre avec les Penguins de Pittsburgh avec qui il évolua l'espace d'une saison avec leur club-école, les Lumberjacks de Cleveland (6). Si son parcours jusque-là est déjà mélangeant, cela ne fera qu'empirer davantage par la suite alors qu'on commence véritablement le voyage à partir de maintenant.

Désormais sans contrat dans la LNH, il passa la saison 1994-95 avec trois clubs; les Maple Leafs de St.John's (7) dans la AHL ainsi que les Vipers de Detroit (8) et les Komets de Fort Wayne (9) dans la IHL. Les deux saisons suivantes furent exclusivement passées dans la IHL avec les Ice Dogs de Los Angeles (10), les Wolves de Chicago (11) et le Thunder de Las Vegas (12). Il débuta ensuite la saison 1997-98 de retour avec Las Vegas mais quitta en fin de saison pour la AHL avec les Flames de Saint John (13)

Il joignit ensuite les Bruins de Providence (14) au début de la saison 1998-99. Il y connaitra une excellente saison, les aidant à remporter la coupe Calder et attirant de nouveau l'attention d'un club de la LNH, les Hurricanes de la Caroline, qui le signèrent comme agent libre. Il retourna donc dans la IHL en 99-00 avec le club-école des Hurricanes, les Cyclones de Cincinnati (15) mais termina la saison avec les Aeros de Houston (16) toujours dans la IHL.


Il signa ensuite comme agent libre en 2000-01 avec les Sharks de San Jose. De retour dans la AHL avec les Thoroughblades du Kentucky (17) , il joua à 30 ans sa meilleure saison en carrière avec une récolte de 23 buts, 50 passes pour 73 points en 80 matchs, bon pour le premier rang des défenseurs de la AHL dans chaque catégorie. Il ne remporta toutefois pas le trophée du meilleur défenseur de la ligue mais capta assez l'attention des Sharks (18) la saison suivante pour finalement se mériter un retour dans la LNH en janvier 2002, soit 10 ans depuis son premier et dernier match précédent avec les Blackhawks... 

Lors de ce rappel, il était sur la route avec le nouveau club affilié des Sharks, les Barons de Cleveland (19). Les Sharks étaient à ce moment décimés par les blessures à leur défensive et Bancroft se devait de se rapporter d'urgence à San Jose mais ne s'attendant pas à un rappel, il n'avait pas de complet avec lui dans ses bagages. Il appela alors un vieux copain désormais aussi chez les Sharks pour le dépanner, son ancien coéquipier du junior et co-choix de repêchage des Leafs de 1989, le légendaire cousin de Joe, Scott Thornton... 

L'épouse de ce dernier s'occupa d'aller faire un peu de magasinage d'urgence pour Bancroft dont des bas et des sous-vêtements. Heille vous direz pas que vous n'apprenez rien d'intéressant en lisant mes textes!

Il obtint finalement son premier (et dernier) point en carrière (une passe) lors de ce court séjour de 5 matchs avec les Sharks suite à quoi il fut retourné dans les mineures pour de bon. En 2002-03, il signa cette fois un contrat avec les Blues et passa la saison avec un nouveau club, les IceCats de Worcester (20) mais il passa à la mi-saison aux Senators de Binghampton (21).

Durant le lock-out de 2004-05, il tenta l'expérience européenne avec les Panthers d'Augsburg (22) dans la ligue allemande. 

Au retour du lock-out, il fut invité au camp des Flames de Calgary qui l'assignèrent dans la AHL avec son dernier club professionnel, les Knights de Omaha (23) où il joua sa dernière saison en 2005-06 avant de prendre sa retraite. C'est à Omaha qu'il franchit la barre des 1000 matchs professionnels en Amérique du nord en combinant ses totaux de la IHL, AHL et NHL.


En 16 saisons professionnelles, Bancroft joua 546 matchs dans la AHL (fiche de 60-210-270), 478 matchs dans la IHL (78-255-233), 44 matchs dans la DEL (4-12-16) ainsi que 6 matchs dans la LNH (0-1-1).

Il aura en tout joué pour 23 équipes professionnelles mais aura appartenu à 9 équipes de la LNH, ne jouant que pour 2 d'entre elles.

Il habite désormais à Madoc en Ontario et est agent immobilier. Si vous cherchez un pied-à-terre entre Ottawa et Toronto, contactez-le ici et dites-lui que c'est Ray Sheppard qui vous l'a référé. Ça devrait donner une drôle de conversation...


Sources:
That time the Maple Leafs drafted three Belleville Bulls in Round 1, Sportsnet, 23 juin 2017
Bancroft is Knights’ man of 1,000 games, AHL.com, 9 février 2006
Bancroft gets the call instead of Jillson, SFGate, 19 janvier 2002


Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image