Article image

Raysheppard La Vie Est Une Puck

Publié le 5 août 2021

20

lecteurs

0

Commentaires

Les grands voyageurs #7: Lonnie Loach

 
 
Celui-ci je ne savais pas si j'allais le classer dans la série des Joueurs oubliés des 90's ou celle des Grands voyageurs. Faut dire que les deux sujets sont souvent inter-reliés. Quand tu t'es promené beaucoup il y a des chances que tu sois aussi un oublié. Voici donc l'histoire de ce grand voyageur oublié des 90's, Lonnie Loach.

 

 
Lonnie Loach est né le 14 avril 1968 dans la petite ville de New Liskeard dans le nord-est de l'Ontario, environ à mi-chemin entre North Bay et Rouyn-Noranda. Ailier offensif de petite stature (5'-10" et 185 lbs), son gabarit, comme plusieurs petits joueurs de son époque, fut souvent un obstacle mais il aura quand même eu la chance d'avoir de bons coachs sur son chemin, ce qui lui donna de bonnes opportunités et à éventuellement se rendre brièvement dans la grande ligue. Le reste du temps il fut un joueur dominant des ligues mineures qui traina son baluchon dans plusieurs circuits...

Loach débuta son parcours junior avec la jeune équipe cendrillon des Platters de Guelph en 1985-86. Les Platters causèrent une certaine surprise cette année-là dans la OHL puisque l'équipe débuta comme club d'expansion en 1982 et était alors jusque là assez futile, cumulant trois premières saisons de 7-63-0, 20-46-4 et 21-40-5 respectivement. 
 
Mais en 1985-86, les Platters embauchèrent un jeune coach du nom de Jacques Martin qui mena l'équipe à une fiche de 41-23-2, le championnat de la OHL ainsi que la victoire de la Coupe Memorial. Pour sa part, Loach ne fut pas étranger à ces succès alors qu'il mena les Platters pour les buts et les points avec une fiche de 41 buts, 42 passes pour 83 points, ce qui lui valut le titre de recrue de l'année dans la OHL. Les Blackhawks en firent ensuite leur choix de 5e ronde, 98e au total du repêchage de 1986.


Cliquez pour une plus grande résolution de la moustache de Jacques Martin.
Ah et aussi en bonus Gary Roberts en Cooperall.



Loach joua ensuite deux autres saisons junior avant de débuter sa carrière professionnelle en 1988-89. Je vous rappelle ici mon nouveau concept depuis mon dernier texte sur Steve Bancroft alors que désormais je compte entre parenthèse le nombre de clubs où chaque grand voyageur a disputé un match professionnel. 
 
Il débuta avec le club-école des Blackhawks, les Hawks de Shaginaw (1) dans la IHL. Signe avant-coureur de sa future vie nomade durant cette première saison, il fut prêté quelques semaines aux Spirits de Flint (2) dans la même ligue. Il opta ensuite de débuter la saison 89-90 avec l'équipe nationale canadienne (3) mais cette expérience ne dura que 9 matchs. Il rejoignit ainsi le nouveau club affilié des Blackhawks, le Ice d'Indianapolis (4) mais il fut libéré après seulement 3 matchs. Il termina donc la saison avec les Komets de Fort Wayne (5) et c'en était fini de son association avec les Blackhawks. Déjà 5 chandails différents en seulement 2 saisons.
 


Il demeura à Fort Wayne avec les Komets (sous une nouvelle incarnation) en 1990-91 et ce fut bénéfique pour lui alors qu'il fut jumelé à un vétéran légendaire des ligues mineures, le futur entraineur Bruce Boudreau. En fait il s'agissait de la première incursion de Boudreau comme entraineur cette année-là alors qu'il était à la fois joueur et assistant-coach. Les deux brulèrent la IHL en 90-91 alors que Boudreau marqua 40 buts et obtint 120 points tandis que Loach connut sa meilleure saison à vie avec 55 buts et 76 passes pour 131 points, bon pour le premier rang de la ligue. Il aida les Komets à se rendre jusqu'en finale dans une cause perdante.

Cette belle saison attira l'attention des Red Wings qui le signèrent comme agent libre. Il se rapporta alors avec les Red Wings d'Adirondack (6) dans la AHL pour la saison 1991-92. Loach continua son beau travail et termina la saison au premier rang des compteurs de l'équipe avec 37 buts et 86 points. Il mena les siens également en séries avec 13 buts en 19 matchs et Adirondack remporta la Coupe Calder de 1992. Fait à noter, les Red Wings étaient aussi nouvellement affiliés aux Komets cette saison-là et amenèrent également Boudreau en renfort pour ces séries.

Cependant il n'y avait que très peu de place au sein du grand club à Detroit et il fut laissé sans protection au repêchage d'expansion de 1992. Il fut donc sélectionné par les nouveaux Sénateurs d'Ottawa (7) avec qui il put enfin faire ses débuts dans la LNH en 1992-93. Il fut toutefois libéré par la nouvelle équipe après seulement trois matchs au début de la saison. J'imagine que Loach n'était pas sur la "vraie liste" de repêchage des Sénateurs alors qu'ils furent la risée de cette expansion lorsque leur laptop contenant leurs liste de joueurs désirés n'avait pas de batterie, ce qui retarda la séance de plusieurs minutes et ils durent faire plusieurs sélections au pif...

Heureusement pour Loach, le nouvel entraineur des Kings de Los Angeles (8) était son ancien coach à Adirondack, Barry Melrose. Ce dernier recommanda alors à l'équipe de le réclamer au ballotage. Avec les Kings, Loach joua 50 matchs durant le restant de la saison 92-93 et s'en sortit modestement bien avec 10 buts et 13 passes. Il joua également 4 matchs avec leur club-école, les Roadrunners de Phoenix (9) et fut utilisé lors d'un match de la finale en juin 1993 contre le Canadien, mais ce fut son dernier match avec les Kings.
 
Après la saison, il fut de nouveau placé sur la liste de joueurs disponibles au repêchage d'expansion et c'est ainsi qu'il passa cette fois avec la nouvelle organisation des Mighty Ducks d'Anaheim (10).

On pourrait croire qu'un nouveau club d'expansion serait enfin la véritable chance pour Loach de s'établir dans la LNH mais les Ducks le laissèrent choir dans les mineures avec les Gulls de San Diego (11) où il connut une autre bonne saison typique de 42 buts et 91 points. Il fut rappelé en février 1994 par les Ducks mais il ne joua que trois matchs avec eux, ses derniers dans la LNH. Moi personnellement c'est ainsi que j'ai connu Loach alors qu'il fait partie de l'édition des Mighty Ducks à NHL 94 et je l'ai donc "apprivoisé" lors de ma tentative de remporter la coupe avec cette équipe...

Il joua une autre saison dans le système des Mighty Ducks mais il fut échangé des Gulls aux Vipers de Detroit (12) durant la saison 1994-95. Autre «Fun fact», c'était en retour de Miroslav Satan. 
 
Il connut une autre bonne saison en 95-96 avec les Vipers, terminant premier compteur de l'équipe avec 86 points. Par la suite il signa avec une nouvelle équipe en 1996-97, les éphémères Dragons de San Antonio (13), toujours dans la IHL.  Il y resta une saison et demie mais quitta l'équipe au milieu de la saison 1997-98. Probablement que l'équipe dut le couper par manque de fonds car elle cessa ses activités après la saison. Loach termina alors l'année en Suisse avec le Zurich SC (14).

Il débuta ensuite la saison 1998-99 en Slovénie avec le Ljubljana Olimpija (15) mais cela ne dura qu'une douzaine de matchs suite à quoi il revint dans la IHL, partageant le reste de la saison avec les Ice Dogs de Long Beach (16) et les Blades de Kansas City (17).

 

Probablement lassé de cette IHL de plus en plus instable, Loach prit la décision de joindre les rangs des River Otters du Missouri (18) de la United Hockey League (UHL) pour la saison 1999-2000. Il y trouva finalement un peu de stabilité pour terminer sa carrière tout en continuant de faire bouger les cordages à répétition. Il joua 4 saisons avec les River Otters accumulant 310 points en 239 matchs. Il fut toutefois prêté à deux reprises aux Wolves de Chicago (19) pour les séries de 2000 et 2001. Il fit également un court séjour de 3 matchs dans la AHL avec les Monarchs de Manchester (20) lors de sa dernière saison en 2002-03 suite à quoi il prit sa retraite.

Les River Otters retirèrent son numéro 33 par la suite et il passa derrière le banc de l'équipe en 2003-04, une saison de misère où l'équipe ne connut qu'une fiche de 17-51-8 avant de le congédier une fois la saison terminée.

Il tenta un retour comme joueur durant la saison 2005-06 toujours avec les River Otters où il joua un dernier 21 matchs avant de prendre sa retraite définitive. L'équipe cessa ses activités après cette dernière saison.

Il retourna ensuite en Ontario et a depuis rejoint l'entreprise familiale, Loach Asphalt.


En 56 matchs dans la LNH, sa fiche fut de 10 buts et 13 passes pour 23 points.
En 621 matchs dans la IHL, sa fiche fut de 265 buts et 378 passes pour 643 points.
En 260 matchs dans la UHL, sa fiche fut de 124 buts et 197 passes pour 331 points.


Sources:
River Otters Sign Lonnie Loach, Our sports central, 27 janvier 2006
Long Wait Finally Over for Ducks’ Loach, Los Angeles Times, 15 février 1994
1986 Memorial Cup champs, Hockeynewsnorth.com, 15 mai 2021

Mentionnés dans cet article

Ray Sheppard National Hockey League
0

Gestion de ligues sportives

Gère ta ligue sur WebSports dès maintenant
C'est gratuit!

Commencer

Articles populaires

article image